Chronique sexiste sur Vallaud-Belkacem : Dupont-Aignan n’y voit pas de "remarque désobligeante"

Chronique sexiste sur Vallaud-Belkacem : Dupont-Aignan n’y voit pas de "remarque désobligeante"

Société
DirectLCI
REACTION - Suite à une tribune sexiste du Point, écrite par un membre du parti "Debout la France" à l’encontre de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, Nicolas Dupont-Aignan s’est exprimé auprès de "metronews".

La chronique a créé un tollé. Publié vendredi sur le site du Point, l’article intitulé "Les dessous chics de la réforme du collège" a rangé son auteur, Jean-Paul Brighelli, au rang des sexistes notoires. Car pour cet essayiste, la ministre de l'Education nationale use de "la ligne visible de son soutif", "de rouge à lèvres" et "de pendentifs à oreilles" pour créer un "écran de fumée" et ainsi cacher ses arguments politiques. 

Mais pour Nicolas Dupont-Aignan, président du parti "Debout la France" dont se réclame l’auteur du billet décrié, cette allusion aux sous-vêtements et au maquillage de Najat Vallaud-Belkacem ne donne guère matière à s’émouvoir.

"Il s'est simplement moqué"

Contacté par metronews, Nicolas Dupont-Aignan confie en effet qu’à la lecture de l’article, il "n'a pas eu le sentiment d'une remarque désobligeante". "Chacun s’exprime comme il veut, il faut arrêter cette inquisition. Jean-Paul Brighelli s’est simplement moqué de Najat Vallaud-Belkacem" poursuit-il.

Et le député de l’Essonne de nuancer, après avoir décrit "le sérieux" d’une chronique "bien écrite où figurent beaucoup d’informations, notamment sur l’enseignement du latin" : "Je me suis quand-même demandé ce qu'il aurait écrit s'il s'était agi d'un homme. Je n'aurais pas dit les choses de la même façon."

EN SAVOIR +
>> "Najat Vagino-Bécassine" : Laurent Gerra en rajoute une couche sur NVB
>> Quand Le Point s'excite sur le soutien-gorge de Najat Vallaud-Belkacem

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter