Circulation alternée à Paris : la pire pollution hivernale des 10 dernières années

Société
DirectLCI
REBELOTE – Alors que la circulation alternée est maintenue à Paris et dans sa petite couronne ce mercredi 7 décembre, AirParif a indiqué que la capitale traversait le pire épisode de pollution hivernale de la décennie. L'occasion de rappeler qui a le droit ou non de circuler.

Si vous êtes à Paris ou dans l'une des 22 communes de proches banlieues concernées, attention avant de prendre votre voiture ce mercredi 7 décembre. Pour faire face au pic de pollution qui perdure dans la capitale, le plus fort des dix dernières années d'après AirParif, la préfecture de police de Paris a en effet maintenu la circulation alternée, en vigueur depuis ce mardi matin.


C'est la quatrième fois qu'un tel dispositif est mis en place dans la capitale. Si la circulation alternée avait déjà été décrétée en 1997, en 2014 et en 2015 pour une seule journée, c'est la première fois qu'elle se prolonge une deuxième journée. 


Comment ce dispositif fonctionne-t-il ? Qui a le droit de prendre le volant (ou pas) ? Mode d'emploi.

Qui pourra rouler ?

Les véhicules avec des plaques d'immatriculation terminant par un chiffre pair peuvent circuler les jours pairs et les plaques d'immatriculation impaires les jours impairs. Mercredi, nous serons le 7 décembre. Pourront donc circuler les véhicules, y compris les deux roues, dont le dernier chiffre de la plaque d'immatriculation est impair. Jeudi 8 décembre, si la circulation alternée est maintenue, seuls les véhicules aux plaques d'immatriculation paires pourront rouler.  Et ainsi de suite.


Ne sont pas concercés par cette disposition et peuvent donc rouler tous les jours, pairs ou impairs : tous les véhicules électriques et hybrides, les véhicules avec trois personnes à bord minimum, les véhicules d'urgence, les camions frigorifiques, les voitures auto-écoles et les taxis. Selon un arrêté interpréfectoral en date du 27 octobre 2011, relatif à la procédure d'information et d'alerte du public en cas de pointe de pollution atmosphérique en région Ile-de-France, plusieurs autres véhicules bénéficient d'une dérogation et peuvent circuler. Notamment : "Les véhicules des titulaires de la carte d’identité professionnelle de journaliste et des représentants de commerce, les véhicules de commerciaux salariés et agents commerciaux ne bénéficiant pas de la carte professionnelle de représentant de commerce, les camionnettes et utilitaires de moins de 3,5 tonnes, les véhicules légers immatriculés à l'étranger".


La préfecture de police a par ailleurs fait savoir mardi soir que les perturbations touchant le trafic du RER B seraient prises en compte et qu'elle se montrerait "compréhensive" pour les véhicules en provenance du nord de la capitale.

Où cette mesure s'applique t-elle ?

La circulation alternée concerne Paris et sa petite couronne, soit 22 communes limitrophes dont voici la liste :


Dans les Hauts-de-Seine (92) : Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret et Clichy


En Seine-Saint-Denis (93)  : Saint-Ouen, Pantin, Le Pré Saint Gervais, Les Lilas,Bagnolet, Montreuil, Aubervilliers et Saint-Denis ;


Dans le Val-de-Marne (94) : Vincennes, Saint-Mandé, Charenton-le-Pont,  Ivry-sur­ Seine, Le Kremlin-Bicêtre  et Gentilly

Quelles sont les sanctions en cas d'infraction ?

Toute infraction à cette mesure est passible d'une contravention de 2e classe, soit 35 euros. 22 euros en cas de paiement en avance. Environ 700 policiers sont répartis sur une soixantaine de sites à Paris et dans les communes limitrophes pour contrôler les véhicules.

En vidéo

Particules fines et pics de pollution, le pourquoi du comment

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter