Circulation alternée automatique : Ségolène Royal cède à Anne Hidalgo

Circulation alternée automatique : Ségolène Royal cède à Anne Hidalgo

DirectLCI
POLLUTION - Ségolène Royal a annoncé lundi soir que les mesures de circulation alternée deviendraient automatiques en Ile-de-France en cas de pollution dès lors que les élus en feront la demande.

Fin de débat autour de la circulation alternée. Ségolène Royal a fini par céder et a donné raison à Anne Hidalgo lundi soir en annonçant que la circulation alternée serait dorénavant "décidée automatiquement" en Ile-de-France en cas de demande conjointe de la mairie de Paris et de la région lors d'épisodes de pollution de l'air.

"Maintenant, quand la région et la mairie demanderont ensemble la circulation alternée, celle-ci sera décidée automatiquement", a déclaré la ministre de l'Ecologie sur Europe 1 . A quelques semaines de la COP21 sur le climat à Paris, Ségolène Royal, en déplacement en Chine avec François Hollande pour préparer cette conférence, a même fini par reconnaître qu'Anne Hidalgo avait "raison" de réclamer "l'automaticité" de ce dispositif.

Demande des élus franciliens

Depuis deux jours, Ségolène Royal avait ravivé les tensions avec les élus franciliens autour de cette thématique. Dès dimanche, la maire de Paris Anne Hidalgo et le président PS de la Région Jean-Paul Huchon, avaient demandé sans succès la mise en place de la circulation alternée dès lundi. Anne Hidalgo avait réclamé "l'automaticité dans le déclenchement des procédures d'alerte et de circulation alternée".

En septembre, Ségolène Royal avait annoncé une facilitation de la mise en place de la circulation alternée avec la consultation des élus locaux, même si la décision de réduire la vitesse ou de limiter la circulation relève toujours du préfet. Les élus ont donc obtenu satisfaction même si la circulation alternée n'a pas été retenue pour la journée de mardi, Airparif annonçant que l'épisode de pollution en cours étant finalement moins sévère que prévu du fait "d'une météo plus dispersive que ce qui était annoncé" avec notamment "beaucoup plus de vent".

À LIRE AUSSI
>> Pollution aux particules : enfants, personnes âgées, sportifs... Quelles sont les précautions à prendre ?
>> Royal en veut-elle à Airparif ?

 

Plus d'articles

Lire et commenter