Bouchons et chaleur sur les routes pour les retours du week-end de l'Ascension : le point sur la situation

DirectLCI
ROUTES - La fin du week-end de l'Ascension s'accompagne d'importants bouchons, surtout autour des grandes villes. En fin d'après-midi, il y avait 6 km d'embouteillages à Bordeaux, 14 km à Toulouse et carrément 18 km à Orléans.

On fait le point. Comme de coutume à chaque fin de vacances scolaires ou de week-ends prolongés, une partie des routes françaises sont saturées ce dimanche. Et ce sera de plus en plus le cas à mesure que l'on s'approchera de la fin d'après-midi. Ainsi, Bison Futé a classé la journée rouge sur l'ensemble du pays et noire dans le Grand-Ouest et le Nord. Un trafic dense qui ne concerne cependant que le sens des retours (à l'inverse la journée classée verte partout dans le sens des départs).


Les principales difficutés se concentreront dans les régions du Grand-Ouest et du Nord (14, 27, 28, 35, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72,76). Des zones d'ailleurs classées noires par Bison Futé même si la capitale et ses alentours restent en rouge. 

1 heure de bouchons pour passer Orléans

Voici la situation, autour de 18h :


• Dans l'Ouest et le Sud-Ouest,  il n'y a pas que la chaleur qui est digne d'une journée d'été : les bouchons sont, hélas, bel et bien là dans cette zone classée noire.  Sur la A10, en quittant Bordeaux, les véhicules roulent en accordéon sur six kilomètres. 

Mais c'est surtout dans le secteur d'Orléans, au niveau de la sortie 15, que les difficultés s'accumulent avec un bouchon de 18 km à passer.  A Partir du péage de Saint-Arnoult, comptez un peu plus d'une heure pour rejoindre Paris contre 35 minutes en temps normal. Sur la A 61 en direction de Toulouse vous devrez traverser 14 km d'embouteillages. 


• Dans le Languedoc-Roussillon, les automobilistes doivent prendre leur mal en patience pour passer la frontière espagnole sur la A9 avec des ralentissements sur 9  km. Sans oublier les contrôles douaniers. Ainsi, il faut compter une heure pour passer ces difficultés. Sur la A61 au niveau de Leucate en direction de Toulouse, 15 km de bouchons sont déjà formés.  


• En Provence, sur la A 51 en direction de Gap il y avait déjà 1km de bouchons. Il faut ainsi 20 à 25 minutes pour passer la barrière de péage.  

L'accès aux grandes villes difficile jusqu'à 21 h

Jusqu'à 21 h, l'accès aux grandes métropoles devrait être très difficile. L'organisme de prévision de la circulation routière recommande ainsi, à ceux qui ne sont pas partis dès le début de la matinée, de voyager en fin de soirée. Un conseil judicieux, car de fortes chaleurs sont attendues dans le pays, et, selon les régions, les températures pourraient atteindre les 35°C. De quoi faire chauffer les habitacles des malheureux coincés dans les embouteillages...

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter