Combat à couteaux tirés à Laguiole

Combat à couteaux tirés à Laguiole

DirectLCI
JUSTICE - Condamné à verser 100 000 euros au commerçant qui a déposé le nom de son village pour vendre des couteaux fabriqués à l'étranger, le maire de Laguiole, en Aveyron, en appelle désormais à la solidarité nationale. Il annonce même son intention d'en parler directement à François Hollande.

Vincent Alazard n'abandonne pas le combat. Le maire de Laguiole, ce village d'Aveyron mondialement réputé pour ses couteaux, souhaite recouvrer le droit pour les commerçants locaux d'utiliser le nom de la commune pour vendre leurs produits. Le label "Laguiole" appartient en effet depuis 1993 à Gilbert Szajner, un habitant du Val-de-Marne qui a déposé la marque pour vendre des couteaux fabriqués en Chine ou au Pakistan.

Débouté par la justice début avril, l'élu doit également verser 100 000 euros de frais à Gilbert Szajner. "C'est une double injustice, peste le maire, joint par metronews. Non seulement on donne le droit à quelqu'un de profiter de la sueur des habitants du village qui l'ont mis en valeur, mais en plus on nous dit de lui verser de l'argent. Et 100 000 euros, c'est énorme pour nous !"

Reçu à l'Elysée ?

Jeudi, il a donc appelé toutes les communes de France à la rescousse. "On mise sur leur solidarité financière. On a déjà reçu quelques messages de soutien de maires qui se sentent concernés. Maintenant, il faut voir ce que l'on peut faire concrètement." Vincent Alazard compte aussi sur l'Association des maires de France pour aller plus loin dans la protection des droits des collectivités territoriales sur les questions commerciales.

En attendant, il a également adressé en début de semaine un message à François Hollande . "On veut lui exposer notre douleur et explorer nos possibilités pour faire bouger les choses." Sans retour pour l'instant, l'élu "espère fortement être reçu", et assure qu'il "fera tout pour cela". Bien décidé à se battre jusqu'au bout, il conclut : "C'est important pour les enfants et les générations futures".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter