Voici les neufs handspinners les plus marrants (et inutiles)

Voici les neufs handspinners les plus marrants (et inutiles)

ILS ONT DE L'IMAGINATION - Après les pédopsychiatres, les parents d'élèves, et surtout les enfants, les internautes se fascinent pour le handspinner, ce jouet qui fait fureur dans les cours de récréations. LCI a répertorié les 9 inventions les plus insolites qu'on pouvait en tirer.

L’imagination humaine n’a pas de limites. Et c’en est merveilleux. Ou merveilleusement désolant. Dernière source d’inspiration en date, le handspinner, jouet préféré des enfants – ceux des cours de récrés et ceux qui sont plus grands. Après les figures à réaliser, les commentaires de pédopsychiatres sur l’utilité d’un tel jouet, les bénéfices assurés sur la hausse de la concentration, voilà donc que les internautes explorent les meilleurs détournements. 

Ou comment fabriquer son handspinner quand on n’a pas envie d’avoir le même que tout le monde. LCI explore quelques inventions, avec un peu de mauvaise foi.

Le handspinner comestible

Le concept : ça commence comme une recette. Il vous faut des bonbons, du chocolat, et de la pâte à sucre. Vous étalez la pâte au rouleau, découpez la forme d’un handspinner, incrustez des bonbons pour les roulements, panachez de chocolat fondu,  et tant qu’à faire, pour que la machine tourne, incrustez un roulement à bille. Vous obtenez donc un gloubi-boulga de handspinner qui tourne mais sans être non plus ultra-compétitif, et qui se mange, c’est sûr, mais sans avoir l’air particulièrement ragoutant. A voir par ici.

L’intérêt ? On ne sait pas. D’autant qu’une fois que vous avez commencé à le croquer, il tourne beaucoup, beaucoup moins bien.

Le handspinner virtuel

Le concept : cliquez sur ce lien ffffidget.com et vous vous retrouvez devant ça :

Essayer de cliquer dessus avec votre souris, et... il tourne ! Oh, et les couleurs changent ! Magique ! Profitez-en, car c’est, à première vue, la seule figure que vous réussirez à faire avec ce handspinner de bureau. On a juste trouvé qu’on pouvait le lancer – enfin, disons plutôt donner un coup de souris sec, et... il est parti hors de l’écran. On ne l’a toujours pas retrouvé.

L’intérêt ? On ne sait pas. Peut-être le fait que c’est plus discret au bureau et que, glisse un votre chef très fan derrière votre épaule, ses rotations peuvent vous déstresser, une des vertus attribuées à cet engin. Ce qui du coup a une autre conséquence : vous somnolez, totalement détendu, sourire de bienheureux, à votre bureau. Dans un excellent état de non-stress, mais hyper productif, il faut le reconnaître.

Le handspinner zootrope

Le concept : des petites images, collées sur le côté d’un handspinner. Et quand il tourne, les images donnent l’impression d’avancer, comme ce guépard au galop. Magique. 

L'intérêt ? On ne sait pas. Parce que les images qui en défilant avancent toutes seules, ça existe déjà, ça s'appelle le cinéma. Bon, on reconnaît que c'est tout de même bien fait.

Le handspinner cuistot

Le concept ? Si à New York, un chef cuistot a montré sur Twitter qu’il confisquait les handspinners qui traînaient dans les cuisines...

...un restaurant à Houston fait sa pub en montrant sur Intagram que lui, était ouvert à la créativité, et pouvait conjuguer ce jouet avec des prouesses (?) culinaires. En gros : placez un handspinner au milieu d’une assiette, et faites couler dessus un liquide quelconque. Et ça en envoie partout, du sol au plafond. Voilà la déco de votre assiette terminée.

Don't confiscate elevate! . #foodiespinner @ericripert @themoderngent @wholefish @jbrueck25 @eat_at_reef . . . . . : . . #sleepingwiththechef #chef #chefs #spinner #plate #platung #steak #chefsoninstagram #chefsofinstagram #chefs #cook #theline #work #workhard #ideas #elevate #houston #foodie #lifestyle #food #dinner #yum #life

Une publication partagée par Sleeping With the Chef® (@sleeping_with_the_chef) le

L’intérêt ? On ne sait pas. Ah si : faire plaisir au jury de Master Chef en soignant (c'est un point de vue) la présentation de son plat.

Le handspinner humain

Le concept : Vous avez un petit garçon à portée de main ? Super. Vous avez une patinoire ? Génial, vous allez pouvoir vous fabriquer un handspinner humain : posez votre fils sur le sol, écartez lui bras et jambes, et faites le tourner. Le erndu est encore meilleur si vous vous aidez d'une cross. C’est ce qu’a fait avec grand succès un coach de hockey qui a relayé ses exploits sur Instagram.

Hockey's version of the fidget spinner.

Une publication partagée par Hockey Collective (@hockeycollective) le

L’intérêt ? On ne sait pas. Sauf si vous aime bien voir les petits enfants devenir tout vert et vomir. 

Le handspinner menottes

Le concept : La police de Gilbert, en Arizona, vient de publier sur Twitter des menottes très tendance, espérant jouer sur l’attrait d’éventuels criminels sur ce jouet pour venir se livrer. "Criminels, n’hésitez pas à venir voir un de nos officiers qui ont reçu une édition limitée", est-il écrit.

L’intérêt ? On ne sait pas. Sauf si vous devez interpeller un homme à trois mains. Et là, c'est bien pratique.

Le handspinner géant

Le concept ? Des fans du jouet ont construits une version géante, avec une imprimante 3D. Le joujou, en plastique avec un énorme roulement à bille au centre, pèse 15 kg. Sauf que le handspinner est tellement lourd, qu’il faut deux mains pour le faire tourner. Mais les auteurs du concept ont trouvé un autre moyen : un puissant souffleur de feuilles. Pratique.

L’intérêt ? On ne sait pas. Avoir un handspinner qu'on ne peut pas faire rouler, on ne comprend pas.

Le handspinner sur ton portable

Le concept : Voici venue une nouvelle application pour les smartphones, Fidget Spinner, qui a l’ambition de remplacer sur votre portable le jouet de la réalité. Il propose de le faire tourner le plus rapidement possible. Et quand vous êtes fort, vous pouvez avec vos points obtenir un roulement plus rapide, ou graisser les roulements. 

L’intérêt ? On ne sait pas. Ah si, vous aidez à perdre votre temps. Ce qui n'est pas rien.

Le handspinner/ball trap

Lire aussi

Le concept ? La tireuse américaine Kristen Joy Weiss, qui adore se mettre en scène dans toutes sortes de vidéo où elle essaie de détruire des cibles avec sa carabine, a fait sien ce nouveau joujou. Et s’est dit que ce serait une pièce intéressante à dégommer. Elle conseille donc d’utiliser le handspinner comme cible. Sauf que la promesse est décevante : alors qu’on s’attendait à la voir lancer le jouet, et tirer dessus en plein air, sa méthode consiste en fait à le clouer sur un piquet, et essayer de le faire tourner avec ses rafales de petits plombs. 

L’intérêt ? On ne sait pas. Ah si, détruire les jouets des enfants. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.