Sur les routes et dans les gares, un trafic chargé attendu pour le week-end de Pâques

Sur les routes et dans les gares, un trafic chargé attendu pour le week-end de Pâques

OPEN BAR - En lâchant la bride sur les restrictions de déplacement pour le weekend pascal, les annonces d'Emmanuel Macron ont fait exploser les réservations de dernière minute, et font prévoir des bouchons eux aussi d'exception.

L'effet était prévisible, mais peut-être pas à ce point. Mercredi soir, à la minute ou presque où le président de la République évoquait une "tolérance" pour ceux qui voudraient se déplacer à l'intérieur du pays pour le weekend à venir, le site Oui.sncf a soudain vu sa fréquentation exploser. Un afflux soudain de voyageurs réalisant qu'ils pouvaient soudain aller passer le weekend au vert... ou plus prosaïquement aller confier leurs enfants à leurs grands-parents, le temps du confinement et de vacances largement contrariées.

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Dans le détail, c'est plus la synchronicité de ces connexions que leur nombre qui a fait plier le site Oui.sncf pendant quelques minutes. Dans les chiffres publiés ce jeudi matin, la SNCF affiche un nombre de réservations en hausse 25% par rapport à un jour comparable. Parmi les destinations les plus demandées, celles qui trustent d'ordinaire les premières places des destinations TGV, comme Lyon, Bordeaux, Marseille, Nantes, ou Aix-en-Provence. 

Lire aussi

Des réservations... et beaucoup d'annulations

Au total, ce sont ainsi 130.000 voyages qui ont trouvé preneurs dans la soirée, dont environ la moitié pour ce week-end de Pâques. Mais les annonces de l'exécutif ont aussi largement bouleversé des projets de voyages réservés de plus longue date. Le site de la SNCF a enregistré 40.000 annulations de billets hier soir, cinq fois plus qu'en temps normal. Un système de réservations dans le rouge, mais des TGV qui ne devraient pas l'être ces prochains jours : la compagnie expliquait ce jeudi matin qu'à ce stade, seul un quart de ses TGV affichent plus de 80% de sièges occupés.

Des trajets routiers contrariés par le couvre-feu

Mais au-delà des trains, c'est sur les routes que les problèmes pourraient s'accumuler. Pour la journée de samedi, Bison Futé annonce une circulation difficile dans le sens des départs sur l'ensemble du territoire. Le trafic sera normal pour le reste du week-end pascal dans les deux sens. Excepté pour le lundi de Pâques dans le sens des retours. En effet, Bison Futé a classé la journée en orange.

Si les bouchons devraient s'accumuler, c'est notamment parce que, pour les éviter, les conducteurs ne pourront plus utiliser le "plan B" habituel, en partant dès l'aube ou en rentrant très tard. S'il sera toléré de circuler sur les routes de France en journée, les restrictions du couvre-feu s'appliquent bien, et uniformément sur tout le pays. On ne pourra donc prendre le volant qu'entre 6h et 19h, quelle que soit la longueur de son trajet, et le trafic routier n'est pas un motif suffisant pour dépasser l'heure du couvre-feu. 

Sentant probablement des problèmes à venir, l'exécutif a ajouté un assouplissement de plus à son propre dispositif : les parents qui iront déposer leurs enfants chez un autre membre de leur famille, ou qui les en ramèneront, pourront invoquer le "motif impérieux" qui leur permettra d'éviter de rouler ce weekend.

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

REVIVEZ - La famille royale et le Royaume-Uni ont rendu un dernier hommage au Prince Philip

Déconfinement : les pistes du gouvernement

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter