Confinement : la consommation d'alcool est-elle vraiment interdite dans l'espace public ?

Jean Castex a annoncé ce matin à l'Assemblée nationale que la consommation d'alcool sera interdite dans tout les lieux publics pour limiter au maximum les rassemblements. Les préfets pourraient aussi décider de fermer certains espaces.

ÉPIDÉMIE - Dans son panel de mesures pour lutter contre le virus, le gouvernement a demandé aux préfets d'interdire la vente et la consommation de l'alcool sur la voie publique. En réalité, cette interdiction est assortie d'exceptions.

La France métropolitaine est entrée ce samedi 3 avril dans un troisième confinement depuis le début de l'épidémie. Ces mesures, qui doivent durer pendant quatre semaines au moins, sont toutefois d'un nouveau genre, le gouvernement misant sur un "confinement aéré" et invitant la population à être "dehors en citoyen". Mais ayant constaté des attroupements dans plusieurs grandes villes, l'exécutif a cherché à serrer la vis un peu plus. 

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Après la limitation des groupes à six personnes, le Premier ministre a annoncé jeudi 1er avril à l'Assemblée nationale que la consommation d'alcool serait interdite sur la voie publique. En réalité, si la vente d'alcool est désormais proscrite sur tout le territoire lorsqu'elle ne s'accompagne pas d'un repas à emporter, sa consommation, elle, concerne uniquement certains secteurs des grandes villes, définis par des arrêtés préfectoraux.

Des périmètres définis par arrêté

À Paris, ces zones ont déjà été délimitées par un arrêté de la préfecture de police datant du 19 mars. Seul le quartier de la Butte aux Cailles, dans le 13e arrondissement, vient s'ajouter à cette liste. Dans la capitale, confinée depuis deux semaines, il n'est pas possible de consommer de l'alcool place de la Contrescarpe (5e arrondissement), rue de Buci (6e arrondissement), sur les berges de Seine entre le pont de Sully et le pont des Arts, ou encore sur le canal saint-Martin (10e arrondissement). À Bordeaux, l'interdiction de consommer de l'alcool dans le secteur du centre-ville ainsi que dans les parcs et jardins de 11h à 19h, en vigueur depuis le 4 mars dernier, a été prolongée par la préfecture jusqu'au 15 avril inclus. 

Lire aussi

À Lyon, la préfecture du Rhône a décidé de durcir les mesures existantes pour en finir avec les "apéros géants", comme celui observé cette semaine sur les quais de Saône. La consommation d'alcool dans les parcs de la ville, sur la Presqu'île, mais aussi sur les quais de Saône et du Rhône est prohibée depuis jeudi, et ce jusqu'au 3 mai, entre 12h et 19h. Certains secteurs du centre-ville sont d'ailleurs concernés par la restriction depuis le 20 février dernier. Sur Twitter, la préfecture a communiqué la liste des zones où l'interdiction s'applique.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

REVIVEZ - La famille royale et le Royaume-Uni ont rendu un dernier hommage au prince Philip

Déconfinement : les pistes du gouvernement

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter