Consignes de Blanquer aux instits : "Être enseignant, ce n'est pas remplir une check-list"

DirectLCI
APPRENTISSAGE - Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a détaillé ce jeudi ses instructions sur l'apprentissage de lecture. Pour le secrétaire général du syndicat d'inspecteurs académiques SNPI-FSU, Paul Devin, le ministre "tente d'instrumentaliser l'opinion publique" pour imposer sa "conception très conservatrice" de l'enseignement, contre le consensus scientifique actuel.

Une dictée quotidienne de 10 à 15 minutes, deux exercices d'écriture quotidiens de 15 minutes, 3 heures de grammaire et de vocabulaire par semaine. Les "recommandations" du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer se veulent très précises, et excluent notamment le recours à une méthode dite "mixte" pour l'apprentissage de la lecture.


Paul Devin, le secrétaire général du SNPI-FSU (Syndicat national des personnels d'inspection) revient sur ses annonces pour LCI. Selon ce représentant des inspecteurs de l'Éducation nationale, le ministre se trompe sur le diagnostic et sur le remède. 

Tout le monde sait que l'amélioration du service public d'éducation passe par le développement de la formation des enseignantsPaul Devin
Jean-Michel Blanquer est dans une stratégie populiste. Il dit qu'il n'y a pas de cadre, alors que le cadre ne lui convient pasPaul Devin
Rappelons que le métier des enseignants est d'enseigner la lecture. Ce n'est pas le métier de M. BlanquerPaul Devin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter