Covid-19 : contrefaçon, site frauduleux... vaccins et tests visés par le crime organisé

NELSON ALMEIDA / AFP

ALERTE - Interpol a adressé mercredi un message d'avertissement à ses pays membres, appelés à se préparer à des actions du crime organisé centrées sur les vaccins contre le coronavirus mais aussi les faux tests.

"Potentielle activité criminelle liée à la contrefaçon, au vol et à la promotion illégale de vaccins contre le Covid-19 et la grippe".

Via une notice orange d'alerte sécurité, Interpol a lancé ce mercredi un message d'avertissement à ses 194 pays membres, appelés à se préparer à des actions du crime organisé centrées sur la vaccination contre le nouveau coronavirus. "La pandémie a déjà donné lieu à une activité criminelle prédatrice et opportuniste sans précédent", rappelle l'organisation de coopération policière internationale basée à Lyon, évoquant avoir déjà constaté "la promotion, vente et administration de faux vaccins" contre le coronavirus. 

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

"Au moment où plusieurs vaccins contre le Covid-19 se rapprochent de l'approbation et d'une large distribution, il sera crucial de garantir la sécurité de la chaîne d'approvisionnement et d'identifier les sites internet illicites qui vendent des produits contrefaits", prévient l'organisation.  Ces actions visant le grand public "constituent un risque important pour la santé, voire la vie" des victimes de ces organisations ou individus, souligne dans un communiqué le secrétaire général d'Interpol Jürgen Stock. "Il est essentiel que les autorités soient autant préparées que possible face à l'irruption à venir de tous types d'activités criminelles liées au vaccins contre la Covid-19", ajoute-t-il. 

Déjà 3000 offres frauduleuses pour des médicaments ou tests contrefaits

Lire aussi

De même, Interpol appelle ses membres à la vigilance face au risque de circulation de faux tests, dont l'usage risque de se multiplier avec la reprise prochaine des déplacements internationaux. L'unité de cybercriminalité d'Interpol met notamment en garde contre les sites internet liés à des pharmacies suspectées de vendre des médicaments et matériel médical contrefaits et illégaux.  "Pour éviter de tomber dans le piège de ces escroqueries en ligne, il est important de demeurer vigilant et prudent face à des offres qui semblent la plupart du temps trop belles pour être vraies", prévient encore l'organisation qui en a récemment identifié quelque 3000.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre les 2 doses de vaccin à ARNm

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Biden à la Maison Blanche : comment il a redécoré le Bureau ovale

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

"On peut passer à autre chose" : greffe des bras et des épaules réussie pour Felix Gretarsson, une première mondiale

Lire et commenter