Durcissement aux frontières : quelles sont les nouvelles mesures sanitaires en France ?

Durcissement aux frontières : quelles sont les nouvelles mesures sanitaires en France ?

RESTRICTIONS - À compter du dimanche 31 janvier, les conditions de voyage, vers et en provenance de l'étranger, sont considérablement durcies en France. On fait le point.

La France ne se reconfine pas, mais elle se referme. Jean Castex a annoncé vendredi soir un nouveau durcissement aux frontières, avec une interdiction de principe, sauf motif impérieux, de se rendre ou de venir de pays hors UE.

Auparavant, les voyages hors UE étaient déjà limités et soumis à une obligation de présenter un test virologique récent, avec mesure de quarantaine assortie. Le dispositif est désormais étendu à partir de ce dimanche 31 janvier.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Les voyages à l'intérieur de l'espace européen

Pour les voyageurs de plus de 11 ans en provenance ou à destination d'un pays de l'espace européen (UE, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse), quel que soit le mode de déplacement (aérien, maritime, terrestre), il est désormais obligatoire de présenter le résultat d'un test RT-PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ, ainsi qu'une attestation. 

Une mesure dont sont exemptés : les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile, a précisé le Quai d'Orsay samedi soir. 

À l'arrivée en France, il est "fortement recommandé" de s'isoler pendant 7 jours, puis de faire un 2e test RT-PCR à l'issue des 7 jours. 

Lire aussi

Les voyages à l'extérieur de l'espace européen

Pour les voyages en provenance ou à destination d'un pays situé hors de l'espace européen, les conditions sont beaucoup plus drastiques. À partir de dimanche, toute entrée en France et toute sortie à destination d'un pays extérieur à l'espace européen est interdite par principe. 

Les seuls déplacements autorisés doivent être justifiés par un "motif impérieux d'ordre personnel ou familial", un motif de santé "relevant de l'urgence" ou un motif professionnel "ne pouvant être différé", selon les précisions du Quai d'Orsay. 

Pour attester de ce motif impérieux, le ministère de l'Intérieur met à disposition sur son site une attestation à télécharger, qui devra être présentée à l'embarquement, accompagnée des justificatifs. Parmi les motifs d'ordre familial figurent : le décès d'un proche, la visite à une personne dont le pronostic vital est engagé, la garde d'enfant ou encore l'assistance aux personnes âgées. Parmi les motifs professionnels : les soignants devant se déplacer dans le cadre de la lutte contre la pandémie, les sportifs de haut niveau ou encore les missions diplomatiques. 

À noter : les voyages vers l'Outre-mer sont soumis aux mêmes restrictions, les voyageurs devant justifier d'un motif impérieux pour pouvoir s'y rendre ou venir en métropole. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Fin de la traque dans les Cévennes : le suspect en garde à vue pour "assassinat"

Tensions au Proche-Orient : d’où vient l’arsenal militaire du Hamas ?

"Excusez-moi, je me rends" : la fin de cavale du fugitif des Cévennes, "affaibli et hagard"

VIDÉO - "Une femme libérée et de pouvoir" : Amandine Petit a défilé en Marianne à Miss Univers

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.