Crit’air : des caméras bientôt autorisées à vérifier les vignettes anti-pollution ?

Crit’air : des caméras bientôt autorisées à vérifier les vignettes anti-pollution ?
SOCIÉTÉ

VOITURES - L’Etat est prêt à autoriser les contrôles automatisés dans les zones où les véhicules les plus polluants n’ont pas le droit de circuler, selon Le Parisien. Des caméras seraient alors chargées de vérifier les vignettes Crit’air à Paris notamment.

Des caméras pour faire le gendarme. Les autorités envisagent de mettre en place des contrôles automatisés pour vérifier que les voitures qui entrent dans les zones à faibles émissions (ZFE) ont le droit de rouler. L’Etat va autoriser, à une date qui n’a pas encore été précisée, la mise en place de tels dispositifs, assure Le Parisien, vendredi 20 juillet 2018, jour de la présentation d’une série d’engagements pour "la mobilité propre et la qualité de l’air" par les ministres de la Transition écologique et des Transports, Nicolas Hulot et Elisabeth Borne.  

Lire aussi

Concrètement, selon nos confrères, une caméra pourra lire la plaque d’immatriculation et interroger le fichier central. Si le véhicule n’a rien à faire là, une contravention (68 euros) lui sera adressée. La Ville de Paris souhaite que ce système soit effectif dès 2019. Une façon de multiplier les contrôles -rares actuellement en raison du nombre d'agents qu’il faudrait mobiliser- 

face à un flot de 600.000 véhicules entrant chaque jour dans la capitale. 

14 zones, dont Marseille, Lyon, Toulouse, d'ici à 2020

Ces zones, qui ne concernent que Paris et Grenoble (pour le moment), ont vocation à limiter la pollution de l’air en sanctuarisation un périmètre dans lequel les véhicules émettant trop de gaz, comme le CO2 ou le NO2, ou de particules fines ne sont pas autorisés à circuler. 

Pour y entrer, les voitures doivent arborer une vignette Crit’air sur leur pare-brise. Ces macarons sont classés de 0 pour les véhicules électriques à 5 pour les vieux Diesel immatriculés avant le 31 décembre 2000. A partir de 2019, les voitures classées Crit’air 4 (Diesel immatriculés entre 2001 et 2005) ne pourront plus circuler à Paris entre 8h et 20h. En 2024, tous les Diesel seront bannis et en 2030 tous les moteurs essence.

En vidéo

Les masques antipollution sont-ils vraiment efficaces ?

Le plan anti-pollution prévoit la généralisation de ces zones à circulation restreinte d'ci à 2020. Outre la capitale et Grenoble, douze agglomérations ou territoires sont visés en priorité : Marseille, Nice, Toulon, Lyon, Saint-Etienne, Valence, Strasbourg, Reims, Montpellier, Toulouse, la vallée de l’Arve en Haute-Savoie et la Martinique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent