Contrôles aux frontières : l'Union européenne se dote d'un système similaire à "l'Esta" américain

Contrôles aux frontières : l'Union européenne se dote d'un système similaire à "l'Esta" américain

Société
DirectLCI
SECURITE - Le Parlement européen a adopté jeudi 5 juillet la mise en place, à partir de 2021, d'Etias, un système de contrôle aux frontières similaire à "l'Esta" américain, pour les ressortissants de pays tiers exemptés de visas.

Les députés européens renforcent le dispositif de contrôle aux frontières. Le Parlement de Strasbourg a adopté jeudi 5 juillet une nouvelle législation créant "Etias", un dispositif de contrôle préalable des ressortissants de pays tiers qui sont exemptés de visas pour entrer sur le sol européen.


"Etias" fonctionnera sur un mode similaire à "l'Esta" américain. Moyennant 7 euros (gratuit pour les mineurs et les plus de 70 ans), le ressortissant de pays tiers remplira un formulaire en ligne l'enjoignant à signaler son identité, ses documents de voyage, son éventuel passage dans une zone de conflit et son casier judiciaire.


La procédure ne devrait "pas prendre plus de dix minutes", selon la Commission européenne, et l'autorisation obtenue sera valable pour une période de trois ans (contre deux ans pour l'Esra américain). 

Plus de soixante pays concernés

Le nouveau système concernant les ressortissants de plus de 60 pays actuellement exemptés de visas pour les courts séjours dans l'Union européenne, dont les Etats-Unis, le Brésil, l'Albanie ou encore les Emirats Arabes Unis. 


Confrontées aux bases de données européennes (Schengen et Europol), ces indications ont pour objectif de mieux prévenir la venue d'individus potentiellement à risque. Les gardes-frontières nationaux resteront décisionnaires pour accepter ou refuser une entrée à un voyageur exempté de visa.


"L'adoption de ce texte répond à un impératif sécuritaire, afin de pouvoir refuser l’autorisation de voyage en cas de menace pour l’ordre ou la sécurité publics", ont estimé les députés européens français Rachida Dati et Brice Hortefeux (PPE) dans un communiqué. "Cette présélection aura également le mérite de fluidifier les flux et d’accélérer l’entrée des touristes et voyageurs d’affaire."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter