Contrôles et sanctions : qu'en pensent les chômeurs ?

DirectLCI
JT 20H - De lourdes pénalités sont prévues pour les chômeurs qui affichent un manque de "volonté". Elles vont de 15 jours de suspension, en moyenne, à un mois voire deux, et même plus en cas de récidive.

Le gouvernement compte accroître le contrôle des chômeurs. Selon un nouveau plan présenté ce lundi 19 mars 2018, le refus de ce qu'on appelle "une offre raisonnable d'emploi" peut théoriquement être un motif de sanction. Mais que pensent les concernés de cette mesure ? Et que pensent-ils également des mesures d'accompagnement prévues par ce texte ?

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 19/03/2018 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 19 mars 2018 des reportages sur l’actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le 20h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter