Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Selon les épidémiologistes, pour la première fois, le Covid-19 a presque disparu dans plusieurs départements.

CONTAMINATIONS - L’Agence régionale de santé des Pays de la Loire recensait la semaine dernière déjà deux clusters liés à des bals de seniors Loire-Atlantique. Depuis, la chaine de contaminations semble s'être propagée à un club de belote des Deux-Sèvres.

Après plus d'un an et demi d'interruption, les thés dansants ont récemment repris en Pays-de-la-Loire, comme un peu partout dans l'Hexagone, pour le plus grand plaisir d'un public longtemps sevré de danse, et par la même occasion de lien social, par le Covid-19. Mais après la formation d'au moins deux clusters depuis le début du mois, et vraisemblablement d'un troisième, signalés par l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire, les organisateurs en tirent déjà des leçons.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Pour nous, ça ne s'est passé comme prévu, on a voulu relancer les bals et on n'a pas réussi à contenir la foule", déplore notamment auprès de France-Bleu Deux-Sèvres Michel Biget, responsable de l'association Les Amoureux du Musette et organisateur du thé dansant du Busseau. Ce dernier a souligné qu'il faudrait prendre son mal en patience avant que les salles de fêtes n'accueillent de nouveau les déhanchements des seniors. Que s'est-il passé ?

"La vigilance est de mise"

"C'est souvent à l'occasion de thés dansants rassemblant parfois plus de 350 personnes, que de  tels clusters sont occasionnés", soulignait au cours de son point hebdomadaire du 7 octobre l’ARS après la détection de plusieurs foyers de contamination en Mayenne, en Loire-Atlantique et en Vendée. Dans le détail, l'un d'eux concernait un thé dansant s'étant déroulé le dimanche 3 octobre au Busseau, une commune des Deux-Sèvres, deux autres bals ayant eu lieu le même week-end, suivis de contaminations.  "L'une des grandes difficultés est de retrouver les participants à ces bals. Ce qui est certain, c'est qu'on a perdu la trace de certaines personnes potentiellement contaminées", relevait alors Jocelyn Vincent, le responsable du département de veille sanitaire des Pays de la Loire à France Bleu, soulignant que "la vigilance est de mise" et suggérant que les listes des participants soient demandées. 

Au Busseau, comme au bal qui s'était tenu quelques jours plus tôt dans la commune voisine de Secondigny, - sans qu'il soit possible de déterminer lequel des deux est réellement à l'origine des premières contaminations - le pass sanitaire avait été demandé à tous les participants à l’entrée de la salle des fêtes. Ces derniers étaient donc vaccinés. Concluant que port du masque et le vaccin ne sont pas suffisants dans ce type de configuration, surtout pour les personnes de plus de 65 ans, l’ARS a dès lors invité les danseurs à respecter les gestes barrières. Elle les a aussi encouragés à faire un rappel de vaccin si la dernière injection remonte à plus de six mois.

Sujet d'inquiétude

Si le cluster du Busseau n’a donné lieu qu'à des formes légères de la maladie, sans aucun symptôme grave, il n'en reste pas moins source d’inquiétude. Et ce d'autant plus que la chaine de contaminations a continué de se propager au cours des jours suivants, notamment au sein d'un club de belote. Après l'appel de l'ARS signalant à la présidente du club de l'Amitié de Secondigny deux cas positifs, une vingtaine de joueurs ont ainsi été testés positifs depuis, formant un autre cluster à part entière. "Le Covid vient du bal du Busseau, puisque les premiers adhérents positifs y ont été", analyse Marie-Laure Goudeau, toujours sur France Bleu.

Lire aussi

À titre de repère, en Pays de la Loire, c'est en Mayenne que le taux d'incidence est le plus élevé, avec 57 cas testés positifs pour 100.000 habitants, au-dessus du seuil d'alerte donc, contre 48 dans les Deux-Sèvres, selon Covid-Tracker. Quant au taux d'occupation des hôpitaux dans ces deux départements, ils se situent respectivement à 63% et 25%.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : suivez la conférence de presse de Jean Castex et Olivier Véran, édition spéciale à suivre sur TF1

Présidentielle 2022 : blessé au poignet en début de meeting, Éric Zemmour porte plainte

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.