Au ciné, dans le train, au musée : où le pass sanitaire est-il vraiment obligatoire ?

Au ciné, dans le train, au musée : où le pass sanitaire est-il vraiment obligatoire ?

"SÉSAME, OUVRE-TOI" - Dès le 21 juillet, le pass sanitaire sera en vigueur dans les "lieux de loisirs et de culture" rassemblant plus de 50 personnes, à partir de 12 ans. Début août, il sera étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux, ainsi qu'aux avions, trains, cars pour les longs trajets et aux établissements médicaux.

Le pass sanitaire, partout, tout le temps ? Restaurant, centre commercial, cinéma, avion, parc de loisirs... À compter du 21 juillet, la présentation numérique ou papier d'une attestation de vaccination, d'un test Covid PCR ou antigénique négatif ou d'un certificat de rétablissement de la maladie deviendra la norme, dès l'âge de 12 ans, pour accéder à tous les lieux ou événements recevant plus de 50 personnes, a annoncé le président Emmanuel Macron, lundi 12 juillet. 

"Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d'entre vous à aller vous faire vacciner", a confirmé le chef de l'État dans son allocution. Cette extension du précieux sésame se fera en deux temps. Après "les lieux de loisirs et de culture" en juillet, il sera obligatoire, dès le 1er août, dans quasiment tous les lieux de la vie quotidienne.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Devrai-je le présenter dans un bar ou au restaurant ?

OUI. À partir du 1er août, le pass sanitaire sera obligatoire pour entrer dans un bar ou un restaurant. Il faudra justifier d'un parcours vaccinal complet (deux doses ou un une, si on a déjà eu le Covid), ou d'un test PCR ou antigénique négatif. Le document sera aussi nécessaire pour s'installer en terrasse. "C'est l'établissement qui est concerné, que ce soit la terrasse ou la salle à l'intérieur", a affirmé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, lundi 12 juillet, sur BFMTV. Si un client ne présente pas de pass sanitaire, il ne pourra être servi et sera prié de s'en aller. Des contrôles seront effectués "pour garantir" son application.

Par ailleurs, comme l'a indiqué le président Emmanuel Macron, "seuls les vaccinés et les personnes testées négativement pourront accéder à ces lieux. Qu'ils soient d'ailleurs clients, usagers, salariés." "Ça serait incompréhensible pour beaucoup de Français qu'on demande un pass sanitaire pour limiter la contamination dans certains lieux à ces Français qui vont les fréquenter, mais qu'on ne le demande pas aux personnes qui travaillent dans ces lieux", a appuyé Gabriel Attal, mardi 13 juillet, sur Europe 1. Un client ne pourra donc pas être servi par un salarié non vacciné ou n'ayant pas de test PCR négatif de moins de 48 heures.

Sera-t-il obligatoire dans un lieu de culture ?

OUI. Dès le 21 juillet, le pass sanitaire - un test Covid PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures, une attestation de vaccination ou un test prouvant un rétablissement de la maladie - va être étendu à tous les lieux dits de culture, rassemblant plus de 50 personnes (contre 1000 actuellement). L'entrée au cinéma, au théâtre ou dans un musée sera désormais soumise à la présentation obligatoire du précieux sésame. Cela vaudra pour toutes les personnes âgées de 12 ans et plus. 

En vidéo

Pass sanitaire : comment ça va se passer au cinéma ?

Sera-ce aussi le cas dans les foires et concerts ?

OUI. Et c'était déjà le cas depuis le 9 juin et la réouverture des salles de spectacles, stades et chapiteaux dans le cadre du déconfinement. Il fallait présenter un pass sanitaire pour tout festival, concert, événement sportif, salon et foire, réunissant plus de 1000 personnes et ne permettant pas le respect des gestes barrières (dont le port du masque et la distanciation physique). Dès le 21 juillet, il sera durci. Il sera obligatoire pour "tous les lieux de spectacle" recevant plus de 50 personnes.

Le pass sera-t-il obligatoire dans les parcs de loisirs (Disneyland, Astérix...) ?

OUI. Jusqu'à présent, ils étaient exemptés du pass sanitaire. Malgré une réouverture conditionnée jusqu'au 30 juin dernier à une jauge de visiteurs (5000 personnes par jour), aucun test Covid négatif ni vaccination complète n'était réclamé à l'entrée, si la visite n'était que d'une journée. À partir du mois d'août, la règle va changer. L'extension du précieux sésame va être étendu à tous les établissements recevant plus de 50 personnes, dès le 21 juillet, parcs de loisirs et d'attractions compris.

Devrais-je le présenter au centre commercial ?

OUI. Le pass sanitaire sera obligatoire pour rentrer dans un centre commercial. La mesure mise en œuvre sera effective dès le mois d'août. "Quand on dit grands centres commerciaux on va penser aux centres commerciaux ou aux galeries à Paris. En fait, non, la plupart des grands centres commerciaux sont péri-urbanisés, ils sont, parfois même, pas loin des quartiers populaires, ils sont bondés les week-ends", a justifié le ministre de la Santé Olivier Véran, mardi 13 juillet, sur BFMTV.

Toutefois, il reste encore à déterminer, et c'est la loi qui le fera prochainement, la surface ainsi que le type des centres commerciaux désignés par Emmanuel Macron lors de son allocution. "On parle de surfaces qui vont être importantes, ce sera défini dans le cadre du projet de loi", a précisé Olivier Véran. Il s'agira "de grands centres", "et pas de supermarchés".

Lire aussi

En aurai-je besoin si je vais dans un lieu de culte ?

NON. À compter du 21 juillet, le pass sanitaire devra être présenté obligatoirement à l'entrée de tous les lieux rassemblant plus de 50 personnes, à partir de 12 ans. La question de savoir si les lieux de culte étaient concernés s'est rapidement posée. La réponse est non. "Les lieux de culte bénéficiant d'une protection constitutionnelle, ils ne sont pas concernés par le pass sanitaire", a déclaré Matignon au Figaro, mardi 13 juillet. En novembre 2020, le Conseil d'État, la plus haute juridiction administrative, avait cassé la jauge de limitant à 30 personnes le nombre de fidèles pouvant assister aux cérémonies religieuses.

Pourrais-je prendre l'avion ou le train sans pass sanitaire ?

NON. Le pass sanitaire s'appliquera aux voyages en avion, train ou car dès le 1er août. Clients, usagers, salariés devront être vaccinés ou testés négatifs avant d'embarquer pour les trajets de longue distance. "Ça concernera essentiellement les TGV et les Intercités, les cars qui font des trajets interrégionaux et les trajets domestiques en avion", a indiqué le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Les trajets en avion vers l'étranger sont déjà soumis au pass sanitaire. En revanche, il ne sera pas nécessaire pour les transports locaux. Les TER, Transiliens, métros, bus, "essentiellement utilisés pour des motifs professionnels", "ne sont pas concernés par l'exigence du pass sanitaire", a précisé le ministre, mardi 13 juillet, sur BFMTV.

Lire aussi

En vidéo

Pass sanitaire : les précisions de Jean-Baptiste Djebbari sur les trains

Sera-t-il obligatoire pour aller à la salle de sport ?

OUI. La question des salles de sport n'a pas été évoquée directement par le président Emmanuel Macron. Pourtant, elles intégreront le dispositif début août. Selon le ministère des Sports, les salles de sports vont aussi être concernées par le pass sanitaire, au même titre que les cafés, restaurants et autres centres commerciaux. Pour pouvoir faire sa séance de sport quotidienne ou hebdomadaire, il faudra justifier d'une vaccination complète, d'un test PCR ou antigénique négatif.

Devrai-je le présenter pour visiter un proche à l'hôpital ?

OUI. À partir du mois d'août, le pass sanitaire sera obligatoire dans les établissements médicaux comme les hôpitaux et les maisons de retraite. Toute personne âgée de plus de 12 ans sera priée d'attester de sa situation (test négatif de moins de 48 heures ou parcours vaccinal complet). Ce sera également le cas pour tout rendez-vous médical hospitalier. 

Mon enfant de 12 ans pourra-t-il partir en colonie sans pass ?

OUI MAIS. C'est une interrogation que beaucoup de parents se posent. L'extension du pass sanitaire va perturber les vacances de certaines familles cet été. Dès le 21 juillet, pour accéder aux lieux de loisirs et de culture, toute personne à partir de 12 ans devra être en mesure de présenter le sésame. Toutefois, les contours de l'application concernant les moins de 15 ans, qui n'ont accès à la vaccination que depuis le 15 juin, demeurent encore flous. "Nous sommes pragmatiques et nous allons faire valoir le bon sens. Il est hors de question de leur faire vivre un été infernal", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lors d'un point presse post-Conseil des ministres. "Soyons souples et compréhensifs pour les adolescents", a ajouté son collègue de l'Économie Bruno Le Maire sur franceinfo. Reste à savoir jusqu'à quand cette "souplesse" sera en vigueur. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Soldat tué au Mali : le caporal-chef Maxime Blasco, un militaire de 34 ans au parcours "admirable"

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la carte des départements concernés

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : la chanteuse Lola Dubini est éliminée dès son premier prime

Éruption du volcan aux Canaries : comment expliquer l'arrivée en France du nuage de dioxyde de soufre

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde va exporter 8 millions de vaccins en octobre

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.