Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

Vaccination : le calendrier accélère, les dates clés pour s'y retrouver

EVOLUTION - Réaffirmant l'objectif de 30 millions de vaccinés contre le Covid-19 à la mi-juin, Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi de nouvelles échéances concernant la vaccination des Français, avec notamment la possibilité pour tous les Français majeurs de prendre des rendez-vous "non pris" dès le 12 mai. On fait le point.

"Continuer à marche forcée d'avancer". C'est en ces termes qu'Emmanuel Macron a justifié l'accélération de la campagne vaccinale contre le Covid-19 annoncée ce jeudi lors de l'inauguration du premier grand vaccinodrome parisien, Porte de Versailles.

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Quelles sont les nouvelles échéances fixées par le gouvernement pour atteindre l'objectif de 20 millions de premières doses injectées au 15 mai, puis des 30 millions un mois plus tard ? Qui est concerné ? On fait le point sur le calendrier vaccinal après ces dernières évolutions.

Qui peut déjà se faire vacciner ?

Aujourd'hui, toutes les personnes de plus de 55 ans peuvent se faire vacciner ainsi que les plus de 18 ans qui souffrent de maladies chroniques ou d’obésité. Sont également éligibles à la vaccination, tous les professionnels de la santé et du médico-social de plus 18 ans, les personnes handicapées en hébergement spécialisé, les proches de personnes immunodéprimées et les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre. Depuis quelques jours, sont aussi concernés les personnels navigants susceptibles de voler vers des pays à variants préoccupants et les membres des bureaux de vote et fonctionnaires communaux mobilisés pour les élections régionales des 20 et 27 juin. Enfin, à compter de ce jeudi, les mineurs de 16 et 17 ans atteints de comorbidités peuvent aussi se faire administrer le vaccin.

A noter que dans certains territoires d'Outremer (dont la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane), tous les plus de 18 ans peuvent se faire vacciner et même à partir de 16 ans à Mayotte, département le plus jeune de France.

Lire aussi

Dans le détail, toutes les personnes de 60 ans et plus peuvent se faire vacciner, en centre de vaccination ou en ville, quel que soit leur lieu de vie et leur état de santé, avec n'importe lequel des vaccins en circulation.     

Les 55-59 ans peuvent, eux, tous se faire vacciner par un médecin, un pharmacien ou un infirmier avec les vaccins AstraZeneca ou Janssen. En centre de vaccination, sont éligibles uniquement ceux à risque très élevé de faire une forme grave de Covid, avec les Pfizer/BioNTech et Moderna (malades de cancer en cours de traitement, des patients dialysés, des transplantés d'organes ou de cellules et des personnes porteuses de trisomie 21) ou ceux très exposés au Covid-19 par leur profession (enseignants, professionnels de la petite enfance, policiers, gendarmes, surveillants pénitentiaires, conducteurs de bus, routiers, caissières, employés des pompes funèbres et des abattoirs, agents d'entretien, salariés des centres de tri de déchets, éboueurs,  agents de sécurité des transports et des commerces, personnels navigants du transport aérien...)

10 mai : vaccination ouverte à tous les plus de 50 ans

Initialement fixé au 15 mai, l’élargissement de la vaccination des plus de 50 ans est avancé au lundi 10 mai, a annoncé ce jeudi Emmanuel Macron. "Les rendez-vous pourront être pris à partir de demain (vendredi)", a-t-il précisé.

Actuellement, entre 50 et 55 ans, la vaccination est ouverte aux personnes concernées par les pathologies à haut risque ainsi que par certaines maladies chroniques (ou comorbidités).  Il s'agit principalement des maladies cardio-vasculaires (hypertension artérielle compliquée, antécédent d'AVC ou de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque), du diabète, de maladies respiratoires (insuffisance respiratoire, asthme sévère, fibrose pulmonaire, apnée du sommeil, broncho-pneumopathie obstructive) et des cancers. En font également partie les malades chroniques des reins et du foie, les personnes immuno-déprimées, obèses ou atteintes de troubles psychiatriques, de démence et de pathologies neurologiques (sclérose en plaques, maladie de Parkinson...).

12 mai : vaccination ouverte aux plus de 18 ans, s’il reste des doses

À compter du 12 mai, tous les plus de 18 ans auront la possibilité de se faire vacciner s’il reste des rendez-vous ouverts près de chez eux pour le lendemain, vient également d'annoncer Emmanuel Macron évoquant "un dispositif exceptionnel" destiné à écouler plus rapidement les doses et combler les créneaux de vaccinations disponibles.

Concrètement, à partir de cette date à 16 h, tous les Français de plus de 18 ans pourront aller sur les plateformes dédiées à la prise de rendez-vous et et réserver un créneau parmi ceux qui restent disponibles le lendemain. Et cela vaudra pour tous les jours suivants. 

15 juin : vaccination ouverte aux plus de 18 ans

Selon le calendrier annoncé le 29 avril dernier par Emmanuel Macron, la vaccination sera ouverte le 15 juin à tous les plus de 18 ans, et cela non pas seulement s’il reste des créneaux disponibles pour le lendemain. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Norvège : une fête d'entreprise vire au probable foyer du variant Omicron, la moitié des convives infectés

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.