Tests, demi-jauge, bac... Les détails du protocole sanitaire "strict" pour la rentrée de ce lundi

Tests, demi-jauge, bac... Les détails du protocole sanitaire "strict" pour la rentrée de ce lundi

ECOLES - Des autotests pour les enseignants puis les lycéens, une fermeture au premier cas déclaré... Voici ce qui est prévu à compter de ce lundi dans les écoles, collèges et lycées.

Rouvrir.... en espérant à tout prix ne pas refermer avant les vacances d'été. Les écoles primaires rouvrent ce lundi matin dans toute la France. Collégiens et lycéens, eux, resteront une semaine de plus en distanciel avant de rejoindre leurs établissements le 3 mai.  Une rentrée sur un fil, celui du chiffre des contaminations au Covid-19 que des millions de tests distribués aux enseignants et aux lycéens devraient permettre de mieux appréhender.

"Il faut assurer une scolarité normale dans la dernière ligne droite de 10 semaines", a souhaité Jean-Michel Blanquer ce dimanche, lors du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro. Objectif pour le ministre : qu'il n'y ait pas "de nouvelle fermeture générale d'ici la fin de l'année scolaire." Voici ce qui est prévu.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

64 millions d'autotests

64 millions d'autotests ont été commandés par l'Etat. Ils seront distribués dès lundi aux enseignants. Ce prélèvement nasal plus simple et léger que pour les tests PCR et dont le résultat est connu en 15 minutes devra être fait à domicile pour les profs à raison de deux tests par semaine. A compter du 10 mai, les lycéens s'en verront remettre 1 exemplaire par semaine. "Ce dispositif de dépistage sera surtout concentré dans les départements où l'incidence est la plus élevée". Pour en savoir plus sur le fonctionnement des autotests à l'école, découvrez ici notre article en neuf questions-réponses. 

Dans le primaire, 400.000 tests salivaires par semaine seront effectués à compter de ce lundi et jusqu'à 600.000 les prochaines semaines. 

Fermeture de classe dès le 1er cas

Les enseignants le réclamaient. Les parents l'appréhendent. Toute classe fermera dès le premier cas de Covid à compter de ce lundi. Les classes fermeront alors pour au moins une semaine voire deux , selon les cas ce qui, comme nous l'avons constaté, inquiète considérablement les parents.  "Cette mesure est évidemment une mesure très stricte, elle conduira nécessairement à ce qu'il y ait un certain nombre de fermetures, mais évidemment il est largement préférable d'avoir 1% des classes de France qui ferment que d'avoir 100% des écoles" fermées, a estimé Jean-Michel Blanquer. 

Purificateurs d'air : les collectivités locales à la rescousse

Les mesures barrières resteront par ailleurs en vigueur, avec le port du masque, le regroupement par classe à la cantine et l’aération toutes les heures - facilitée par la météo. Sur ce point en particulier, le ministre a encouragé les collectivités locales à équiper les salles de classe en capteur de CO2 et en purificateurs d’air, un dispositif d’ores et déjà mis en place par certains. Dans les faits, et selon notre enquête, bien peu de collectivités seront équipées ce lundi. 

Demi-jauge pour les 4e et 3e dans les départements les plus touchés

Concernant les élèves du secondaire, dont le retour en classe est prévu le 3 mai, "il sera hybride pour les lycéens, en demi-jauge, avec une alternance entre présentiel et distanciel". Tandis que pour les collégiens, la rentrée se fera complètement en présentiel sauf "dans les 15 départements les plus touchés", a précisé Jean-Michel Blanquer. À savoir : le Nord, l'Aine, l'Oise, les Yvelines, la Seine-et-Marne, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine, le Val d'Oise, le Val-de-Marne, l'Essonne, Paris, la Sarthe, la Loire, le Rhône et les Bouches-du-Rhône. Dans ces départements, "les élèves de 4e et de 3e seront en demi-jauge", a-t-il poursuivi.

Le grand oral du baccalauréat maintenu

Les épreuves de philosophie et le grand oral du baccalauréat 2021 seront maintenus en présentiel, a également annoncé Jean-Michel Blanquer. Le brevet également. Dans l'enseignement supérieur, les examens et les partiels en juin seront en présentiel, et les concours également maintenus. Le cas particulier des BTS - qui sont déjà concernés par les examens - a obligé le ministre à prévoir des heures de coaching supplémentaires pour les étudiants qui ne pourraient pas passer la 1re session. 

Le ministre de l'Éducation a toutefois indiqué que si "un élève était absent parce que malade, il aura bien évidemment droit à une session de rattrapage et cela est vrai pour tous les examens", a-t-il dit. Et de poursuivre : "Notre objectif, c'est toujours la bienveillance vis-à-vis des élèves et des étudiants". 

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.