Anne Hidalgo prône une stratégie "zéro Covid" européenne… sans confinements

Anne Hidalgo prône une stratégie "zéro Covid" européenne… sans confinements

TRIBUNE - Constatant les limites des "stratégies nationales différenciées", la maire de Paris défend la mise en place d’une stratégie "zéro Covid" à l’échelle européenne, afin de réduire le nombre de cas de contaminations. L’élue se montre toutefois critique envers la notion de confinement, qui va généralement de pair avec cette stratégie.

Après une conférence de presse lundi, c’est dans une tribune publiée dans Le Monde ce mercredi qu’Anne Hidalgo défend sa position sur la stratégie à adopter face au coronavirus. Et la maire de Paris ne parle pas seulement de la capitale, mais bien de la France dans son ensemble. 

Pour elle, une chose est claire : "Une stratégie de lutte contre le Covid ne saurait se résumer à une succession de mesures de confinement et de déconfinement". La tactique du "stop-and-go" ne fournit "aucun résultat probant ni ne dessine aucun horizon", écrit l’édile socialiste. "Nous vivons dans un semi-confinement depuis octobre, et celui-ci semble ne jamais devoir s’arrêter quand on examine les chiffres quotidiens de contaminations", constate-t-elle, rappelant que l’objectif de 5000 cas par jour annoncé en octobre est loin d’avoir été atteint, avec aujourd’hui plus de 23.000 cas quotidiens.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Alors qu’un confinement le week-end est désormais en vigueur dans certaines régions, et pourrait en concerner d’autres dans les prochains jours, Anne Hidalgo redit son opposition à cette mesure, qui réduit les Français à travailler "sans plus aucun temps pour [eux], pour [leur] famille ou pour les autres."

"Briser la chaîne des contaminations"

A la place, la maire de Paris prône plutôt le "zéro Covid", citant les économistes Philippe Aghion et Patrick Artus selon lesquels cette stratégie, qui consiste à mettre en place des restrictions très fortes pour baisser drastiquement la circulation du virus, "a montré sa supériorité sur les plans sanitaire et économique". "Cette stratégie ‘zéro Covid’ doit être menée au niveau de l’Union européenne", défend l’élue, qui pointe du doigt "les limites de stratégies nationales différenciées". Elle écrit : "Une initiative franco-allemande, avec le Portugal qui préside aux destinées de l’Union européenne, aurait un poids considérable. Est-ce encore possible ou est-il trop tard ? Chaque jour qui passe est un jour perdu. On sait maintenant que, plus on réagit vite et tôt, plus l’action pour briser la chaîne des contaminations est efficace."

Étonnamment cependant, la maire de Paris écrit que cette stratégie zéro Covid devrait être engagée "en évitant des confinements". Ces derniers sont pourtant considérés comme indispensables par les scientifiques pour réduire de façon considérable le nombre de contaminations. En Nouvelle-Zélande, pays qui applique avec succès le zéro Covid, la capitale Auckland a ainsi été confinée trois fois, chaque confinement ayant été plus court que le précédent. 

Mais selon Anne Hidalgo, "la notion même de 'confinement', si elle a pu produire des effets lors de la première vague, renvoie aujourd’hui à l’idée d’enfermer les gens chez eux". "On sait pourtant que c’est à l’air libre que l’on court le moins de risques" souligne la socialiste, qui propose "à l'approche des beaux-jours" d’effectuer le maximum d’activités à l’extérieur, sans détailler davantage comment une stratégie "zéro Covid" pourrait être déployée sans confinement.  

Lire aussi

La tribune de celle qui pourrait être candidate en 2022 se conclut sur un appel au "dialogue respectueux et responsable sur les avantages et les inconvénients des différentes options qui s’offrent à nous". "Soyons inspirés, dit-elle. Il y a encore beaucoup d’incertitudes et du chemin à parcourir pour sortir de cette crise."

Ecoutez l'interview politique de JM Apathie en podcast

Ecoutez ce podcast tous les jours, quand vous le souhaitez sur votre plateforme d'écoute habituelle. 

Chaque matin Jean-Michel Apathie reçoit un acteur de la vie politique. Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur lci.fr et en podcast.

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

Lire et commenter