En couple avec un petit jeune : les internautes féminines de LCI.fr témoignent

DirectLCI
SOCIETE - L’INSEE publie jeudi une étude selon laquelle dans de plus en plus de couples, l’homme est plus jeune que la femme. Les tabous autour de la différence d’âge sont-ils pour autant levés ?

Le "phénomène  des cougars" squatte depuis plusieurs années les pages people des magazines, de Madonna s’affichant avec son "toyboy"  du moment à Emmanuel Macron posant en une de Paris Match avec sa femme Brigitte, de près de 20 ans son aînée.  Il tend désormais à se démocratiser :  l'Insee, l’organisme chargé de radiographier les évolutions de la société française, publie jeudi une étude montrant que dans de plus en plus de couples,  l’homme est plus jeune que la femme.

Certes, ce n’est pas (encore ?) un raz-de-marée : dans près de six couples sur dix (56%) en 2012, note l’institut, l’homme est plus âgé que la femme  - au total, en moyenne, de 2.5 ans de plus -, les deux conjoints ayant le même âge à un an près dans trois cas sur dix. Et ce n’est que dans 14% des couples que l’homme est le plus jeune. Mais l’Insee note que cette configuration "devient plus fréquente" :  pour les ménages formés dans les années 1940, le pourcentage n’est que de 8.3%.  Il monte ensuite à mesure que les couples "rajeunissent", à 10.1% pour ceux qui se sont rencontrés dans les années 1960, et jusqu’à 16.2% pour les idylles nées dans les années 2000. 

L’Insee, selon qui les écarts d'âge sont liés au niveau d'études - pour faire simple, plus les femmes sont diplômées, moins il est fréquent que leur conjoint soit leur aîné - relève que "dans les couples dont l’homme est le plus âgé, les grands écarts d’âge  (10 ans ou plus) sont devenus plus fréquents". Et que dans ceux "dont la femme est l’aînée, les écarts d’âge se sont également accrus". Sans néanmoins devenir la règle : parmi ces couples dans lesquels l’homme est plus jeune, l’écart d’âge est à 4.2% de moins de deux ans, et supérieur à 15 ans dans seulement 0.3% des cas.

Cette configuration qui tend donc à se développer, même si elle reste très minoritaire, est-elle pour autant adoubée par la société ? Nous avons lancé sur la page Facebook de LCI une conversation sur les différences d’âge dans le couple. Si beaucoup en profitent pour glisser des bons mots sur les Macron, décidément le couple politique du moment, et surtout souligner que "l’important c’est l’amour", d'autres mettent en avant les difficultés que cela peut engendrer. "Mon ex-mari et moi avions 9 ans de différence, c’était lui le plus jeune et ce n’était pas évident pour beaucoup de choses", raconte ainsi Valérie, tandis que Nathalie estime que "homme ou femme, à un moment donné la situation sera plus que compliquée, les goûts et la façon de vivre changeant avec l’âge". 

Et quand Marie, 5 ans de plus que son mari, assure que cela ne leur pose "pas de problème" depuis 42 ans, Catherine lui répond du tac-au-tac que "5 ans, ce n’est rien". De son côté, Nadège pointe les préjugés négatifs à l’égard des couples dans lesquels la femme est plus âgée : "Quand l'homme se 'tape' une jeunette, c'est normal et très bien accepté". A l'inverse "quand c'est une femme, c'est une cougar !"

Lire aussi

Mener une relation avec un homme plus jeune, Magalie, qui nous a contactés via Facebook, l’expérimente depuis qu’elle a rencontré Thomas, garagiste et pompier volontaire de 20 ans, il y a trois mois. Mère de famille divorcée de 50 ans - "Je fais beaucoup plus jeune que mon âge", précise-t-elle d’emblée au téléphone -, elle dit "assumer" cette relation face à ses proches et ses collègues de bureau, même si elle se  refuse encore à faire des projets d’avenir compte tenu de l’écart générationnel avec son nouveau compagnon. Mais ceux à qui elle raconte son histoire sont selon elle le plus souvent "choqués".  "Une telle différence n’est pas acceptée, c’est encore tabou. Mes amis me disent ‘que vas-tu faire dans cette galère ?’ ou essaient de me ‘remettre dans le droit chemin’, explique-t-elle. Mais ils n’arrivent pas à me décourager car le lien est là..."  A en croire notre étude de l'Insee, Magalie pourrait se sentir de moins en moins seule dans les années à venir.

En vidéo

L’amour n’a (plus) d’âge ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter