Nice : le restaurateur qui a ouvert illégalement son établissement en garde à vue

Nice : le restaurateur qui a ouvert illégalement son établissement en garde à vue

À TABLE - Un restaurateur niçois a ouvert son établissement ce mercredi midi, malgré l'interdiction en vigueur. La police, présente sur place, n'a pas mis fin au service, convoquant le patron en fin de journée pour le mettre en garde à vue.

Gnocchis et daube de bœuf ou lentilles corail pour les végétariens. Voici le menu de ce mercredi au Poppies, un restaurant niçois qui, malgré l'interdiction, avait décidé d'ouvrir. Présente sur place, la police n'a pas arrêté le service, mais a convoqué en fin de journée Christophe Wilson, le patron des lieux. Ce dernier a été mis en garde à vue, a fait savoir la préfecture des Alpes-Maritimes.

"Je n'ai pas eu l'autorisation, mais je la prends", a déclaré à la presse le propriétaire des lieux. Avant d'expliquer son initiative : "J’en ai parlé autour de moi. Depuis deux ou trois jours. J’ai envoyé des messages sur WhatsApp et les gens ont commencé à réserver". 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

"La pandémie, tout ça, ce sont des mensonges"

Selon les images publiées sur Twitter, une cinquantaine de convives se sont pressées sous la terrasse couverte à l'heure du déjeuner. La plupart sans masques, ce qui n'a pas dérangé le patron des lieux, scandait "résistance !" dans l'établissement. "La pandémie, tout ça, ce sont des mensonges", a assuré Christian Wilson. Il prône la "désobéissance civile" et invite "tous les restaurateurs de France à faire pareil".

Lire aussi

Selon 20 Minutes, une vingtaine de policiers sont intervenus, allant en cuisine et demandant aux convives d'évacuer les lieux. En vain. Les forces de l'ordre sont repartis sous les "on a gagné, on a gagné" des clients. Des clients ont cependant été contrôlés et verbalisés à leur sortie. 

Entre les tables, une "tirelire à amende" a circulé pour permettre de régler une éventuelle contravention. Nul doute que celle-ci sera utilisée : le propriétaire des lieux a été convoquée au commissariat à 17h00, selon 20 Minutes.  En début de soirée, la préfecture a annoncé que ce dernier était ce mercredi soir en garde à vue.  "Son cuisinier, un étranger en situation irrégulière y travaillant a été est lui placé en rétention", a précisé sur Twitter la préfecture, ajoutant que "les personnes identifiées qui ont pris part à ce rassemblement interdit ont été où seront toutes verbalisées."  De son côté, le maire de Nice Christian Estrosi a dénoncé "l’irresponsabilité de ce restaurateur et ses clients en totale opposition avec ses collègues qui se comportent majoritairement de façon exemplaire."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Quelques heures avant l'interview de Harry et Meghan, la reine loue le "dévouement désintéressé"

EN DIRECT - Covid-19 en France : les patients en réanimation au plus haut depuis novembre

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Lire et commenter