Covid-19 : la validité du pass sanitaire conditionnée au rappel vaccinal à partir du 15 janvier

Covid-19 : la validité du pass sanitaire conditionnée au rappel vaccinal à partir du 15 janvier

ÉCHÉANCE - À compter de la mi-janvier, le pass sanitaire ne sera plus valide faute de dose de rappel vaccinal, a annoncé jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran. Concernant les plus de 65 ans, la date butoir, déjà connue, est fixée un mois plus tôt.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi. "En pratique cela concerne 25 millions de Français dont 6 millions ont déjà reçu leur rappel, il reste donc 19 millions de Français à date qui deviennent éligibles au rappel de vaccination et que nous appelons à se faire vacciner dans les deux prochains mois", a-t-il précisé, en détaillant une série de mesures face à une cinquième vague épidémique.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Une alerte sur votre pass sanitaire

Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront justifier sur leur pass sanitaire "à compter du 15 janvier" 2022 avoir reçu une dose de rappel de vaccin anti-Covid au maximum sept mois après la précédente, a annoncé le ministre. "Vous aurez deux mois pour recevoir votre rappel et ainsi conserver le bénéfice de votre pass sanitaire", a déclaré Olivier Véran ce jeudi, insistant sur le fait que le précieux sésame "ne sera plus actif si le rappel est fait sept mois après la dernière injection." Et de préciser : "Vous aurez une alerte, votre page va changer de couleur pour que vous soyez bien au courant qu'il vous reste tant de jours avant de perdre le bénéficie de votre pass sanitaire".

Lire aussi

Ce rappel, le plus souvent une troisième dose, était jusqu'à présent ouvert aux plus de 65 ans, aux personnes à risque et aux soignants. "À compter du 15 décembre, le pass sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n'a pas été fait dans un délai de sept mois après l'infection ou après la dernière injection", a rappelé Olivier Véran.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.