Port du masque en extérieur : l'obligation sera levée "de manière différenciée", annonce Emmanuel Macron

Port du masque en extérieur : l'obligation sera levée "de manière différenciée", annonce Emmanuel Macron

MESURES SANITAIRES - En déplacement dans le Lot, Emmanuel Macron a indiqué mercredi que la levée de l'obligation de porter le masque serait très progressive, en fonction de la situation épidémique sur les territoires. Pas question, pour l'heure, de lever cette obligation unilatéralement au niveau national.

Les Français devront encore attendre avant de pouvoir collectivement tomber le masque. Malgré la nette embellie sur le front sanitaire, l'heure n'est pas à une levée unilatérale de l'obligation du port du masque, y compris en extérieur. C'est ce qu'a indiqué Emmanuel Macron, mercredi après-midi en marge d'un déplacement à Saint-Cirq-Lapopie, dans le Lot. Interrogé à ce sujet, le président de la République a indiqué que la levée de l'obligation se ferait "de manière différenciée sur le territoire", à mesure que "l'épidémie s'éteint". "Au niveau national, on va garder la même organisation", a-t-il précisé. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Rester vigilant"

"Il y a des départements avec des règles différentes", a justifié le chef de l'État. "Ici [dans le Lot, NDLR], la règle, c’est que le masque n’est pas obligatoire quand on se déplace en forêt ou en milieu ouvert. Par contre, lorsqu’il y a un regroupement, il faut le mettre, et il faut le mettre en intérieur." 

En revanche, a-t-il rappelé, si l'épidémie a reculé dans "beaucoup de départements", "il faut rester vigilant dans les prochaines semaines et ne pas aller trop vite. Donc on va continuer à le garder obligatoire". 

Lire aussi

"La perspective dans laquelle on vit tous", a conclu Emmanuel Macron, "c’est qu’on puisse progressivement l’enlever dans les lieux ouverts. Quand on se promène en forêt, quand on se balade dans une ville sans se rassembler, le bon sens et ce qu’on sait de l’épidémie, fait qu’on doit pouvoir le tomber. Cela se fera de manière différenciée sur le territoire".

Autrement dit : la décision d'une levée de l'obligation se fera, en fonction de la situation épidémique, au niveau des préfectures de chaque département. Avec, au sein même des départements, une différenciation possible entre les zones denses et les territoires moins denses, comme cela est déjà appliqué, par exemple, en Normandie. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

40% des nouveaux contaminés sont vaccinés en Israël : des failles dans le Pfizer ?

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Disparition de Lucas Tronche, 15 ans, en 2015 : des ossements et un sac retrouvés

VIDÉO - Les terribles images de l'effondrement d'un immeuble en Floride

"Mon père devrait être en prison" : l’audition de Britney Spears en 5 déclarations chocs

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.