Martinique : nouveaux affrontements à Fort-de-France, un vaccinodrome et une pharmacie incendiés

Martinique : nouveaux affrontements à Fort-de-France, un vaccinodrome et une pharmacie incendiés

DÉBORDEMENTS - Au lendemain de l'instauration d'un nouveau couvre-feu sur l'île, qui accuse l'un des plus forts taux d'incidence de France, des affrontements ont éclaté entre une centaine de manifestants et les forces de l'ordre, samedi soir à Fort-de-France.

Comme une semaine plus tôt, de vives tensions ont eu lieu ce week-end en Martinique. Lors d'affrontements qui ont éclaté entre une centaine de manifestants et les forces de l'ordre, samedi 31 juillet au soir à Fort-de-France, un vaccinodrome et une pharmacie ont été incendiés, a-t-on appris dimanche de source policière et de la préfecture, tandis qu'un hypermarché a également été pillé. Les forces de l'ordre ont dû procéder à trois interpellations.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

C'est vers 21h, deux heures après l'entrée en vigueur du couvre-feu, décidé cette semaine par la préfecture de l'île antillaise, qu'un rassemblement d'une centaine de personnes s'est formé samedi dans le chef-lieu de la Martinique. La foule s'est ensuite dirigée vers le centre-ville de Fort-de-France aux sons des tambours dans une ambiance de carnaval. Alors que les manifestants empruntaient l'une des principales artères de la ville en faisant usage de grenades lacrymogènes, les forces de l'ordre ont tenté de les repousser. Face à l'intervention policière, des palettes, pneus et divers objets ont été incendiés et des brasiers allumés, alors qu'un vaccinodrome a été complètement ravagé par les flammes et qu'un hypermarché a été pillé à l'entrée de la ville.

Cinq véhicules ont également été incendiés, a précisé la préfecture de Martinique dans un communiqué, en "condamnant fermement ces violences inadmissibles". Un hélicoptère de la gendarmerie est venu en renfort des forces de l'ordre pour disperser la foule. Dans l'après-midi, quelque 500 personnes avaient manifesté contre le pass sanitaire à Fort-de-France.

Lire aussi

La Martinique, en état d'urgence sanitaire depuis le 13 juillet, connaît un reconfinement pour une durée d'au moins trois semaines, alors que le Premier ministre, Jean Castex, a évoqué cette semaine une "situation dramatique". L'île accuse l'un des plus forts taux d'incidence de France, 1040 cas positifs pour 100.000 habitants, contre une moyenne de 218 pour l'ensemble du territoire. Seulement 15% environ de la population de l'île est vaccinée. 

La saturation des hôpitaux a par ailleurs obligé au transfert de trois patients atteints du Covid-19 de Fort-de-France vers Paris, dans la nuit de samedi à dimanche. Une cinquantaine de militaires du Service de santé des Armées et du régiment médical de l'Armée de terre doivent en outre rapidement être déployés au CHU de Fort-de-France.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le sous-variant du Delta potentiellement plus contagieux, selon les autorités britanniques

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.