Pour Pâques, Jean Castex dit non à la chasse aux œufs

Pour Pâques, Jean Castex dit non à la chasse aux œufs

ÉPIDÉMIE - "Il n'y aura pas d'exception pour les repas de famille" à l'occasion du week-end de Pâques, a indiqué le Premier ministre au Parisien. Les offices religieux, eux, sont bien maintenus.

Le week-end de Pâques début avril n'échappera pas à la surveillance accrue de l'épidémie. Au Parisien, le Premier ministre Jean Castex a indiqué mardi 23 mars qu'"il n'y aura pas d'exception pour les repas de famille" dans les 16 départements confinés pour quatre semaines. Les réunions entre personnes de foyers différents sont donc déconseillées. Mais aussi les traditionnelles chasses aux œufs qui font le bonheur des petits et des grands mais qui sont peu compatibles avec les gestes barrières. Aucune exception ne sera accordée pour ces repas en famille, a déjà prévenu le Premier ministre, alors que la reprise de l'épidémie inquiète dans de nombreux départements.

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Les offices religieux interdits outre-Rhin

En revanche, des cérémonies religieuses pourront être organisées avec les mêmes jauges fixées depuis le mois de décembre, qui imposent un siège sur deux et un rang sur deux. Cette année, la communauté juive célèbrera Pessah, la Pâques juive, à partir du samedi 27 mars tandis que les Chrétiens la fêtent dimanche 4 et lundi 5 avril. C'est bien cette règle qui diffère avec l'Allemagne, a tenu à souligner le chef du gouvernement, alors que le gouvernement d'Angela Merkel et les Lander ont décidé de faire de cette période allant du 1er au 5 avril une "pause". 

Au terme de 12 heures de discussions entre élus fédéraux et régionaux, il a été décidé d'interdire dans le pays les offices religieux, les réunions privées de plus de 5 personnes et les rassemblements publics, comme la restauration en plein air, jusqu’au 18 avril. "Il est important d'utiliser la période de Pâques pour freiner la dynamique d'infections", a souligné mardi sur la chaîne ZDF son vice-chancelier, Olaf Scholz.

Lire aussi

L'an dernier dans une France confinée, le week-end de Pâques avait déjà une saveur particulière. À Paris, la messe de Pâques n'avait pas eu lieu à cause du confinement strict mis en place le 17 mars. Une cérémonie en petit comité avait alors été organisée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. 

Écoutez "Les partis pris" de l'émission 24H Pujadas

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée ! 

Chaque jour, 24H Pujadas analyse l’actualité et le monde qui nous entoure. "Les Partis Pris" s’articule autour de plusieurs éditorialistes pour donner chacun dans leurs domaines de prédilections, leurs points de vue sur des sujets du moment.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Cinq départements désormais en alerte orange pluie-inondation

"Nos aînés ont raison" : nouvelle tribune de militaires sur le risque d'une "guerre civile" en France

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Le "champignon noir" : que sait-on de cette infection qui touche les yeux de patients guéris du Covid en Inde ?

Elle a tué son mari qui la tyrannisait : l'interview poignante de Valérie Bacot dans "Sept à Huit"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.