Covid-19 : en Charente-Maritime, le masque c'est (bientôt) fini

DENIS CHARLET / AFP

ALLÈGEMENT - La Charente-Maritime, où le taux d'incidence du Covid-19 est tombé sous le seuil d'alerte, va lever ce mercredi l'obligation de porter le masque en extérieur dans l'espace public, a annoncé la préfecture.

C'est le signe de l'amélioration de la situation épidémique dans le département. La préfecture de Charente-Maritime a annoncé ce mardi que l'obligation de porter le masque en extérieur dans l'espace public sera levée dès ce mercredi à l'exception des transports en commun, des établissements "où le pass sanitaire n’est pas demandé (magasins et centres commerciaux, marchés couverts, accueil des services administratifs, offices religieux…)", et des "événements soumis au passe sanitaire, si l’exploitant ou l’organisateur le rend obligatoire".

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

La consommation d'alcool sur la voie publique de nouveau autorisée

À l'instar de nombreux autres départements de la côte atlantique, la Charente-Maritime avait pris ces mesures au mois de juillet alors que l'épidémie s'aggravait en raison notamment de l'afflux des touristes dans les stations balnéaires. Le masque était alors devenu obligatoire de la Vendée à l'Espagne.

Or, le taux d'incidence du Covid-19 en Charente-Maritime est tombé à 38,3 cas pour 100.000 habitants soit sous le seuil d'alerte fixé à 50 cas pour 100.000 habitants. Autre interdiction qui tombe en conséquence : celle de consommer de l'alcool sur la voie publique.

Lire aussi

La semaine dernière, les Pyrénées-Atlantiques, l'un des départements très touristiques du Grand ouest, a, lui aussi, levé l'obligation du port du masque dans les rues de communes du littoral basque tout en maintenant là aussi son usage dans tous les lieux accueillant du public et les sites soumis au pass sanitaire.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Relations Russie-Otan très tendues : que se passe-t-il entre Moscou et l'Alliance atlantique ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

"Ma femme est sénégalaise, je n’ai pas de leçons à recevoir" : l’humoriste Philippe Chevallier défend son vote pour Marine Le Pen

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.