Île-de-France, Hauts-de-France, PACA : quel dispositif pour ce second week-end de vaccination massive ?

Île-de-France, Hauts-de-France, PACA : quel dispositif pour ce second week-end de vaccination massive ?

ACCÉLÉRATION - Près de 585.000 Français ont été vaccinés le week-end dernier dans le cadre d'une campagne accélérée dans les départements sous tension. Un dispositif qui doit se reproduire ce week-end, dont voici les contours.

Face à une pression hospitalière qui ne cesse de s'aggraver, les autorités sanitaires vont tenter de rééditer, les 13 et 14 mars, la campagne accélérée qui a permis, le week-end dernier, de vacciner près de 585.000 Français. L'effort va tout particulièrement concerner trois régions sous haute tension, l'Ile-de-France, les Hauts-de-France et Provence-Alpes-Côte d'Azur. 

À l'issue d'une réunion à Matignon, mercredi soir, l'exécutif s'est donné pour objectif de "mettre encore le paquet", avait-on précisé à LCI. "Nous poursuivrons en portant une attention particulière, que chacun comprendra, aux trois régions touchées, Ile-de-France, Hauts-de-France, Paca", a également indiqué Olivier Véran lors de sa conférence de presse jeudi soir. Seul bémol : "les stocks mobilisables seront un peu moins importants que le week-end dernier", a reconnu le ministre de la Santé. 

Les dispositifs mis en place la semaine dernière seront donc reconduits dans ces régions, tandis qu'en parallèle, les renforts des sapeurs-pompiers - désormais habilités à vacciner -, des pharmaciens et des médecins libéraux doivent permettre d'élargir le périmètre de la campagne en cours. 

Pour trouver la liste complète des centres de vaccination ouverts, cliquez ici.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Une soixantaine de centres en Île-de-France

La région capitale, principale source d'inquiétude pour les autorités, va faire l'objet d'un dispositif renforcé samedi et dimanche, fondé notamment sur l'allocation de 25.000 doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech pour ces deux jours. Ainsi, 48 centres de vaccination ambulatoires et 14 nouveaux centres dédiés seront ouverts, a indiqué vendredi l'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France, à destination des publics prioritaires (plus de 75 ans ou personnes atteintes de pathologies à très haut risque). La semaine dernière, plus d'une centaine de centres avaient été ouverts le week-end. 

Plusieurs "barnums" de vaccination seront notamment mis sur pied samedi et dimanche aux Mureaux (Yvelines), à Grigny (Essonne), à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), à Villiers-le-Bel et Garges-les-Gonesse (Val d'Oise), et à Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne). 

Selon l'ARS, les centres qui ont déjà des listes d'attente pourront également "recontacter les personnes concernées pour leur fixer des rendez-vous ce week-end". Les centres n'ayant pas de listes d'attente pouvaient ouvrir leurs créneaux dès aujourd'hui sur les plateformes de rendez-vous en ligne. Les sapeurs-pompiers ont par ailleurs indiqué à LCI s'attendre à un nouveau week-end de "vaccination intense". Ils avaient déjà prêté main forte à l'effort collectif le week-end dernier. 

33.000 doses pour les Hauts-de-France

La campagne accélérée touchera également les Hauts-de-France, où le taux d'incidence du virus, malgré une légère baisse par rapport à la semaine précédente, reste préoccupant, et où le taux d'occupation des lits de réanimation atteint plus de 90%. Ainsi, 33.000 doses supplémentaires de vaccin Pfizer seront déployées sur ces deux jours, soit 15.000 doses pour le Pas-de-Calais et 11.500 doses pour le Nord - dont 2500 dans le Dunkerquois, indique l'ARS des Hauts-de-France. 

Ces doses seront réparties dans les centres de vaccination des cinq départements de la région, pérennes ou créés pour le week-end. La liste de ces centres est à consulter sur le site de l'ARS. Elle comprend 12 centres dans l'Aisne, 31 dans le Nord, 11 dans l'Oise, 21 dans le Pas-de-Calais et 8 dans la Somme. Pour l'ensemble du territoire national, cette liste reste accessible sur le site Sante.fr

"Ce week-end, nous allons refaire une opération de vaccination tournée vers les 75 ans et plus, mais aussi pour les personnes ayant des comorbidités sévères, car nous aurons une grosse capacité à injecter du Pfizer qui est un vaccin à destination de cette population", a précisé à France Bleu le directeur de l'ARS, Benoît Vallet.

Lire aussi

Renfort de 18.720 doses en PACA

Le même scénario est prévu en PACA, troisième région placée sous haute surveillance par les autorités sanitaires. Selon l'ARS de cette région, 18.720 doses supplémentaires de vaccins Pfizer seront distribuées, avec là encore l'objectif d'accélérer les injections chez les personnes de plus de 75 ans ou souffrant de comorbidités sévères. "Parce qu’elles rencontrent toujours des difficultés à prendre rendez-vous, les autorités sanitaires et préfectorales leur ouvrent en priorité les créneaux de vaccination ce week-end", a précisé l'ARS.

L'autorité sanitaire régionale a ainsi publié la liste actualisée des centres qui seront ouverts ce week-end, soit 6 dans les Alpes-de-Haute-Provence, 4 dans les Hautes-Alpes, 12 dans les Alpes-Maritimes, 7 dans les Bouches-du-Rhône et 10 dans le Var.

Parmi les sites de vaccination, le Stade Vélodrome de Marseille était en cours d'aménagement vendredi. "Nous sommes prêts, on attend les vaccins", a indiqué la première adjointe de cette ville, Michèle Rubirola. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 5.900 malades en réa, 385 décès en 24h

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Lire et commenter