"Le virus ne baisse plus" : Olivier Véran craint une nouvelle vague "dès la fin juillet"

"Le virus ne baisse plus" :  Olivier Véran craint une nouvelle vague "dès la fin juillet"

REPRISE - Le ministre de la Santé a mis en garde sur Twitter quant à la possibilité d'une nouvelle vague de Covid-19 dès la fin juillet. La propagation du variant Delta, très contagieux, est en partie responsable de cette inquiétude.

La perspective d'une nouvelle vague de coronavirus se rapproche. "Depuis cinq jours, le virus ne baisse plus, il réaugmente", a alerté Olivier Véran dans une série de tweets postés ce dimanche 4 juillet. "L'exemple anglais montre qu'une vague est possible dès la fin juillet", a poursuivi le ministre de la Santé, en appelant les Français à se faire vacciner et tester, tout en respectant les gestes barrières. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Par rapport aux jours de la semaine dernière, chaque jour le virus a augmenté de 30 à 40%" cette semaine, a-t-il détaillé ensuite depuis le festival des Solidays. "Ça veut dire qu'on est à un niveau faible de circulation du virus, mais on n'a pas écrasé complètement l'épidémie", ajoutant que "ça peut repartir assez vite".

Parallèlement, Olivier Véran a salué sur Twitter "un record" de vaccination cette semaine : 4,1 millions de Français "vaccinés en centre ou en ville", dont 1,2 million d'entre eux pour une première injection. "Mais nous devons aller encore plus vite, a-t-il affirmé. C'est une course contre la montre qui se joue dans notre pays."

La vaccination est un recours fiable d'après le ministre contre le variant Delta, "très contagieux", qui trouve son origine en Inde et multiplie les contaminations dans le monde depuis le mois d'avril. "Les vaccins font chuter le risque de forme grave", a conclu Olivier Véran : "C'est un défi collectif que d'atteindre l'immunité collective, relevons-le ensemble !"

Lire aussi

Sans immunité collective, "il y aura le risque de nouvelles vagues"

“Olivier Véran a raison”, a confirmé l'infectiologue Didier Pittet, président de la mission indépendante sur la gestion de la crise du Covid-19, invité de LCI. "À partir du moment où il y a beaucoup d’activité, de brassage, [....] nous sommes à un risque de quatrième vague”.

“Tant que nous n’aurons pas une immunité de population suffisante - minimum 80, 90% - il y aura le risque de nouvelles vagues”, a-t-il ajouté, envisageant même une cinquième et sixième vagues possibles dans les mois à venir. "Si la couverture vaccinale devait plafonner encore pendant un mois, il faudrait à ce moment-là prendre des décisions par rapport à une vaccination obligatoire."

Selon lui, l'été devrait encore être placé sous le signe des restrictions sanitaires. “Il faut que nous continuions à respecter les mesures barrières quand elles sont indiquées”, a-t-il précisé. “Aucun variant n’y résiste. Quand ces gestes sont nécessaires, il faut continuer à les appliquer.”

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

La reine Elizabeth II a passé la nuit à l'hôpital pour des "examens préliminaires"

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.