Pass sanitaire : plus de 19.000 manifestants en France contre "la dictature"

Près de 20.000 manifestants se sont rassemblés dans plusieurs villes de France ce mercredi 14 juillet 2021 pour afficher leur opposition aux récentes mesures annoncées par Emmanuel Macron, et notamment l'extension du pass sanitaire.

PROTESTATION - Plusieurs rassemblements ont eu lieu ce mercredi partout en France contre l'extension du pass sanitaire et les nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron, deux jours plus tôt.

Des milliers de personnes ont manifesté, ce mercredi 14 juillet, dans les rues de plusieurs villes de France pour protester contre les restrictions sanitaires annoncées lundi par Emmanuel Macron. Selon une source policière à LCI, plus de 19.000 personnes ont participé à ces rassemblements, dont un peu plus de 2000 à Paris.

Sur des vidéos visibles sur les réseaux sociaux, plusieurs centaines de personnes, opposées au pass sanitaire et à la vaccination obligatoire, ont défilé à Paris en scandant "liberté, liberté", "à bas la dictature" ou "contre le pass sanitaire". Des pancartes "jamais dans mon corps ne rentrera le liquide de la dictature" ou à l'encontre de "big pharma" ont également été photographiées.

Toute l'info sur

La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie et le déconfinement

Selon nos informations, une manifestation de gilets jaunes a été déclarée et autorisée dans les rues de la capitale. Jean-Christian Valentin, gilet jaune de la première heure, en est à l'origine, lui qui organise déjà des rassemblements déclarés chaque samedi. La manifestation parisienne s'est donc élancée de la Place de Clichy pour rejoindre République.

Peu avant l'arrivée du cortège, des perturbateurs ont pris la tête, venus de plusieurs manifestations non déclarées. Des jets de projectiles sur les forces de l'ordre et des feux de poubelles ont été signalés. Quelques dégâts ont aussi été constatés boulevard Magenta.

La préfecture a appelé les manifestants des cortèges sauvages à rejoindre la place de la République, comme prévu lors de la déclaration de la manifestation. Les forces de l'ordre ont d'ailleurs fait usage de gaz lacrymogène pour disperser certains manifestants.

Des incidents ont également éclaté à Lyon, avec des barricades et des jets de projectiles place Bellecour, où 1400 personnes se sont rassemblées.

À Annecy, selon la police, entre 150 et 200 personnes opposées au pass sanitaire ont cassé une grille donnant accès à la préfecture. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a "condamné avec la plus grande fermeté l'intrusion d'individus dans l'enceinte de la préfecture de Haute-Savoie". Les protestataires ont crié des slogans hostiles à la vaccination et à l'extension de l'utilisation du pass sanitaire. Ils ont quitté les lieux d'eux-mêmes sans intervention des forces de l'ordre, a indiqué la préfecture, en précisant que ce rassemblement n'avait pas été déclaré.

À Bourg-en-Bresse, une cinquantaine de personnes ont réussi à s'introduire pendant un quart d'heure dans la cour de la préfecture, sans faire de dégâts. À Toulouse, place du Capitole, deux interpellations ont été réalisées et 18 grenades lacrymogènes ont été lancées, selon une source policière à LCI.

Au moins 1400 manifestants ont également été comptabilisés à Chambéry, 1200 à Montpellier, 1000 à Marseille, 800 à Nantes et 720 à Rouen, selon la police à l'AFP. Au total, 53 manifestations ont eu lieu, selon le décompte du ministère de l'Intérieur.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

Rémy Daillet, figure des milieux complotistes, mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes

EN DIRECT - Covid-19 : le taux d'incidence remonte en Allemagne, pour atteindre son niveau de mai

Drogue au volant : l'étau se resserre sur les fumeurs de cannabis

Grève à la SNCF : 8 trains sur 10 sur la ligne TGV Atlantique ce samedi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.