Stations de ski, lieux de culture... Vers un maintien des fermetures au-delà du 20 janvier

Stations de ski, lieux de culture... Vers un maintien des fermetures au-delà du 20 janvier

MESURES - La perspective de la réouverture des remontées mécaniques le 20 janvier s'éloigne de plus en plus, selon nos informations. Quant aux lieux de culture, la reprise n'est pas envisagée avant la fin du couvre-feu.

Après l'échec de la réunion du 7 janvier, les acteurs de la montagne sont conviés ce lundi à une nouvelle réunion de concertation au sujet de la réouverture des remontées mécaniques, qu'ils espèrent au plus tard pour le 20 janvier. Mais selon nos informations, la rencontre ne devrait pas aboutir à des annonces. "On n’est pas dans une tendance de réouverture", confie à LCI une source gouvernementale. En d'autres termes, tout le monde a le 20 janvier en tête mais il ne faut pas forcément s'attendre à des annonces à cette date.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

L'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM) estime pourtant qu'"une date définitive doit être donnée le 20 janvier au plus tard afin de préparer au mieux les vacances de février", une période qui représente pas moins de 30% de l'activité des stations de skis. S'inquiétant des conséquences dramatiques qu'aurait une saison blanche pour l'activité des sports d'hiver et l'économie de la montagne, les édiles exigent que le gouvernement compense "en totalité les pertes subies durant ces derniers mois".

Pour Henri Giscard d'Estaing, c'est "la survie de la montagne française" qui est en jeu. "C'est le destin de l'un des rares leaders mondiaux français, et de ses acteurs, qui est entre vos mains", s'alarme le PDG du Clud Med, dont le groupe compte 14 clubs en montagne, dans une lettre adressée à Jean Castex. Le fait d'"autoriser les stations de sports d'hiver à n'accueillir des clients qu'au début du mois de mars aurait autant de sens que l'ouverture des plages en octobre", ironise-t-il dans un entretien au Journal du Dimanche.

Il n'y aura a priori pas d'évolution pendant les deux semaines de couvre-feu-

Sans se prononcer sur une date de réouverture, le ministre des Petites et moyennes entreprises, Alain Griset, a répondu dimanche chez nos confrère de Radio J que l'objectif du gouvernement, "c'est d'éviter le brassage de populations". Et selon lui, le problème "n'est pas tellement le fait de faire du ski" mais les regroupements de personnes "quand on a fini de faire du ski à 16h ou 16h30". Les acteurs de la montagne ne sont pas les seuls à être pendus aux lèvres de l'exécutif quant à la perspective d'une reprise de l'activité.

Lire aussi

Le monde de la cuture, lui aussi, attend des annonces. La réouverture des lieux de culture (théâtres, cinémas, musées, etc.), fermés depuis le 30 octobre, était initialement prévue pour le 7 janvier. Mais la situation sanitaire a contraint le gouvernement a la repousser. "Il n'y aura a priori pas d'évolution pendant les deux semaines de couvre-feu", indique-t-on dans l'entourage du Premier ministre. La semaine dernière, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, s'était refusée à donner une date, estimant que ce serait "totalement irresponsable" de sa part. La situation doit être réévaluée le 20 janvier prochain, a-t-elle indiqué devant la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter