Vacances et beau temps : la crainte d'un relâchement, contrôles renforcés ce week-end

Vacances et beau temps : la crainte d'un relâchement, contrôles renforcés ce week-end

MISE EN GARDE - 4 000 membres des forces de l’ordre sont mobilisées ce week-end à Paris et en Ile-de-France, pour veiller au respect des mesures sanitaires. Idem à Lyon et dans le Nord. "L'heure n'est pas au relâchement", indiquent les autorités.

En ce week-end printanier, propice au pique-nique ou aux promenades au-delà du couvre-feu, plusieurs préfectures ont adressé un message de fermeté. La préfecture de police de Paris indique ainsi qu'elle sera "pleinement mobilisée ce week-end pour contrôler le respect des mesures sanitaires en vigueur dont la stricte application par tous permet de garder le contrôle de l’épidémie."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

"L’heure n’est pas au relâchement de la vigilance collective, le non respect des consignes sanitaires fera l’objet d’une verbalisation à hauteur de 135 euros", avertit-elle. 

Surveillance accrue des parcs et jardins, lacs et plans d’eau

Concrètement, 4000 membres des forces de l’ordre seront mobilisés à Paris et dans toute l’Ile-de-France pour faire respecter, entre autres, les gestes barrières, en particulier la distanciation mais aussi le couvre-feu et l'interdiction de rassemblements dans l’espace public. Les policiers, appuyés par des CRS et des gendarmes, s’assureront également que les parcs et jardins, lacs et plans d’eau n’accueillent pas de groupes de plus de six personnes.

"Les rassemblements dans l’espace public et les fêtes clandestines dans les établissements recevant du public ou dans des domiciles privés restent interdits", rappelle le communiqué. En outre, "les bars et restaurants qui servent des clients à table et qui restent ouverts au delà du couvre feu s’exposent à des fermetures administratives".

Contrôles renforcés dans le Rhône et le Nord également

La préfecture du Rhône a de son côté interdit la consommation d'alcool sur la voie publique samedi après-midi dans le centre de Lyon, afin de limiter les rassemblements jugés "propices à la diffusion épidémique"  autour des débits de boissons, dans un périmètre situé sur la Presqu'île entre Rhône et Saône. "Ces dernières semaines, et en particulier les samedis du mois de février, de nombreux rassemblements ont été observés dans certains secteurs de l'hyper-centre de Lyon, notamment à proximité des bars et restaurants", écrit-elle dans un communiqué. Les forces de l'ordre ont ainsi reçu l'ordre d'intensifier les contrôles pour s'assurer du respect des restrictions sanitaires en vigueur dès vendredi soir.

De son côté, le maire écologiste de Lyon a pris ses distances avec cette nouvelle mesure imposée à la population. "Je crois que trop de règles nuit à la règle", a déclaré Grégory Doucet sur franceinfo, ajoutant "qu'aujourd'hui, la réglementation qui existe déjà permet d'éviter les regroupements sur la voie publique, donc si certains se réunissent trop nombreux pour boire une bière, ou même un café, on a déjà l'arsenal juridique" pour les disperser.

Lire aussi

Dans le Nord, d’importants renforts seront également déployés ce week-end. Contrôles du port du masque, prévention d'éventuels rassemblements de "carnavaleux" : une centaine de policiers sera notamment mobilisée dans le Nord dans le secteur de Dunkerque et Malo-les-Bains, détaille La Voix du Nord ce vendredi. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Accélération de la campagne vaccinale : "Partout, la mobilisation est forte", se félicite Jean Castex

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Lire et commenter