Nombre de spectateurs, protocole sanitaire... Comment se déroulera le concert-test du 29 mai à Paris ?

Nombre de spectateurs, protocole sanitaire... Comment se déroulera le concert-test du 29 mai à Paris ?

EXPÉRIMENTATION - L'Accor Arena de Paris accueillera fin mai un concert-test d'Indochine avec 5000 participants, une première en France depuis le début de la pandémie. Qui pourra y participer ? Quel sera le protocole sanitaire ? On fait le point.

Ils vont pouvoir danser au rythme de la musique dans une grande salle parisienne pour la première fois depuis plus d'un an. Le 29 mai prochain, plusieurs milliers de franciliens mettront la pandémie entre parenthèses le temps d'un concert-test organisé à l'Accor Arena (Paris). Mais les participants venus assister au concert d'Indochine doivent remplir plusieurs conditions bien précises afin de décrocher le précieux sésame.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

Dans le cadre de cette étude, baptisée Spring, seules les personnes âgées de 18 à 45 ans seront acceptées. Elles devront "n'avoir eu aucun symptôme du Covid-19 depuis deux semaines" et ne doivent "pas avoir de facteur de risque de forme grave ni vivre sous le même toit qu'une personne porteuse de ces facteurs", précise l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), à l'origine de cette expérimentation avec le syndicat national du spectacle musical et de variété, Prodiss. Le concert se déroulera en configuration debout dans une salle fermée.

Les participants tirés au sort, un groupe témoin de 2500 personnes

Tous les participants seront également dans l'obligation de présenter un test antigénique négatif de moins de 72 heures, et doivent impérativement résider en Île-de-France. Au sein de la salle, le protocole sanitaire sera strict : un masque chirurgical devra être porté durant tout l'événement, tandis qu'un "renforcement de l'hygiène des mains" sera mis en place, avec "une ventilation optimisée de la salle".

Lire aussi

Au total, 7500 volontaires seront tirés au sort pour participer à ce test, "sous réserve de l'obtention de toutes les autorisations nécessaires", indique l'AP-HP. Mais tous n'entreront pas dans la salle de concert. En effet, "l'étude comprendra deux groupes distincts", est-il précisé : "Un groupe expérimental de 5000 personnes assistant au concert et un groupe contrôle composé de 2500 personnes restées à leur domicile." Afin de juger si le concert a provoqué, ou non, des contaminations, "le critère principal sera le nombre de participants dans chaque groupe ayant un résultat positif à un test salivaire PCR sept jours après la date de l'événement".

L'AP-HP précise que "les résultats de cette étude permettront notamment d'alimenter les protocoles sanitaires adaptés aux configurations debout, afin que les manifestations culturelles ne génèrent pas de surexposition au risque de contamination au Covid-19". Selon le calendrier présenté par l'exécutif, les salles de spectacles pourront accueillir du public assis dès le 19 mai, avec une jauge maximale réduite.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Tous les militaires français envoyés en opérations extérieures seront vaccinés contre le Covid-19

EN DIRECT - Procès Lelandais : les parents d'Arthur Noyer exaspérés par les incohérences de l'accusé

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.