"Évitez le Portugal et l'Espagne" : l'appel de Clément Beaune aux vacanciers n'ayant pas encore réservé

Le gouvernement recommande d'éviter l'Espagne et le Portugal pour les vacances, où la situation sanitaire se dégrade. Comment réagissent les vacanciers et les professionnels ?

APPEL À LA PRUDENCE - Le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes encourage ce jeudi les vacanciers qui n'auraient pas réservé leurs vacances à éviter la péninsule ibérique cet été, face à la flambée des cas de Covid-19.

À ceux qui se demandent encore si la propagation du variant Delta gâchera leur été, Clément Beaune répond implicitement, ce jeudi 8 juillet au micro de la matinale de France 2.  Le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes adresse ainsi un "message de prudence" à "ceux qui n'ont pas encore réservé leurs vacances" : "Évitez le Portugal, l'Espagne, dans vos destinations (...). Il vaut mieux rester en France, ou aller dans d'autres pays".

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Le ministre a également précisé que l'exécutif pourrait prendre des "mesures renforcées" dans les prochains jours à l'égard des deux nations de la péninsule ibérique. "De manière générale, la pandémie n'est pas finie", a poursuivi Clément Beaune, alors que certains pays ont pu "trop ouvrir les vannes" dans l'espoir de bénéficier de la manne financière que constitue le tourisme. 

Un quasi-doublement des cas au Portugal

En Espagne, pour freiner l'augmentation des cas de Covid-19 chez les jeunes, le gouvernement de la Catalogne a annoncé, mardi, que les bars et discothèques fonctionnant dans des espaces clos devraient fermer pour au moins 15 jours à partir du weekend prochain.

Lire aussi

Au Portugal, selon un rapport publié mardi, la part du variant Delta dans les nouveaux cas de coronavirus détectés a augmenté à presque 90%, alors que le pays est confronté à une recrudescence des contagions.

Reconnaissant que la situation sanitaire de son pays s'était "aggravée", le ministre portugais des Affaires étrangères, Augusto Santos Silva, a fait valoir, jeudi, que "les inquiétudes d'un État ami comme la France" étaient "compréhensibles"

"Il s'agit d'un conseil", a-t-il souligné dans une déclaration à l'agence Lusa, en précisant que les membres de la communauté portugaise de France pouvaient rentrer rendre visite à leur famille, car ces voyages figurent parmi les déplacements jugés essentiels.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

Covid-19 : "103%" de vaccinés à Paris, la preuve d'un "trucage" des chiffres ?

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.