Covid-19 : un "pass sanitaire" bientôt expérimenté pour l'Outre-mer

Le pass sanitaire pourrait être le sésame pour un retour à une vie quasi-normale. Le voyez-vous comme un signe d’espoir ? Notre équipe vous a posé la question.

TRAVEL PASS - Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a indiqué sur LCI ce vendredi qu'un "pass sanitaire" serait prochainement mis en place pour l'Outre-mer pour les vols d'Air France.

Un "travel pass" pour se déplacer : voici une mesure qui va être instaurée ces prochaines semaines dans le secteur aérien. Invité ce vendredi sur LCI, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué chargé des Transports, a précisé les contours de ce dispositif qu'Air France va déployer pour les territoires ultramarins.  

Le ministre l'assure : ce "pass sanitaire" ne sera pas lié à la vaccination. "Il y a des "travel pass", des "pass sanitaires", qui commencent à être mis en place à l'international et en France. Pour les Outre-mer, Air France va mettre en place ce "pass sanitaire" : cela consistera à avoir une application sur laquelle vous pourrez rentrer vos tests PCR négatifs, vos attestations de non-symptômes, le cas échéant le certificat de vaccination… Cela permettra d'accéder à l'aéroport, d'éviter les queues."

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Plusieurs compagnies en phase de test

Selon nos informations, ce "travel pass" d'Air France entrera en vigueur le 11 mars. "L'idée est de pouvoir rouvrir des lieux en sécurité, et pouvoir tracer grâce à ces applications", a précisé Jean-Baptiste Djebbari sur LCI. Et ce dernier de mettre les différences entre ce "pass" et le passeport vaccinal : "Le passeport vaccinal consiste à dire sans vaccin, vous n'avez pas accès aux aéroports, aux restaurants…. Là, l'idée est différente. C'est de dire que pour rouvrir les activités, on va améliorer le protocole sanitaire global. Ce n'est pas conditionné aux vaccins. Par exemple pour rentrer dans un avion, il faut un test PCR négatif."

Lire aussi

Le secteur de l'aviation, très touché par la crise, est parmi les principaux promoteurs du passeport vaccinal. La compagnie aérienne australienne Qantas avait la première évoqué dès novembre la "nécessité" que les voyageurs internationaux soient vaccinés contre le Covid-19 pour embarquer. 

Depuis, plusieurs compagnies ont annoncé des phases de test : dans le Golfe, Emirates et Etihad vont tester le pass de voyage conçu par l'Association internationale du transport aérien ("IATA Travel Pass"), une application qui permettra aux passagers de vérifier que "leur vaccination réponde aux exigences de leur destination". La compagnie Air New Zealand va également tester un passeport numérique, permettant notamment de garantir l'authenticité des certificats de vaccination.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Angela Merkel a reçu une première dose d'AstraZeneca

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter