Fin du masque à l'école, pass sanitaire maintenu... ce qu'il faut retenir du point presse de Gabriel Attal

Vers la fin du port du masque dans les écoles à partir du 4 octobre dans certains départements, annonce Gabriel Attal

EN BREF - Le port du masque obligatoire à l'école primaire sera levé à partir du 4 octobre dans certains départements, tandis que le pass sanitaire est maintenu pour l'instant partout en France, a annoncé Gabriel Attal ce mercredi.

Le gouvernement desserre un peu son étau sanitaire. Si "la prudence s'impose", la décrue de l'épidémie "se confirme jour après jour", avec notamment, mardi, 41 départements sur 101 sous ce seuil d'alerte s'est félicité mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du Conseil des ministres.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

"Un conseil de défense sanitaire s'est tenu ce matin, il a acté une adaptation territoriale des mesures de freinage", a-t-il détaillé.

Fin du masque à l'école dans certains départements

Ainsi, "à partir du lundi 4 octobre, dans les départements où le taux d'incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100.000 habitants, le protocole scolaire passera en niveau 1 ce qui signifie essentiellement que l'obligation du port du masque à l'école primaire sera levé", a indiqué Gabriel Attal. "Le port du masque, notamment pour les plus jeunes enfants, est loin d'être anodin", a-t-il insisté.

Deuxième mesure, "les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements", a-t-il ajouté. Cela concerne essentiellement le secteur culturel, notamment les salles de concert debout ainsi que les discothèques, a-t-il ensuite précisé.

Pass sanitaire maintenu

S'agissant du pass sanitaire, le dispositif est maintenu pour l'instant dans tous les départements français, a en outre a annoncé le porte-parole du gouvernement. "Le pass sanitaire s'est confirmé comme étant un outil très efficace pour maintenir ouverts des lieux qui auraient dû être refermés si le pass sanitaire n'avait pas existé" a-t-il détaillé alors que plusieurs épidémiologistes ont mis en garde contre une reprise épidémique à la faveur de l'automne et de conditions climatiques favorables au virus. Et de poursuivre : "il n'y a pas de décision d'adapter le pass sanitaire qui continue à s'appliquer dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui (...) évidemment dès qu'on pourra l'adapter on le fera mais aujourd'hui ça n'est pas le cas".

Lire aussi

Alors qu'un projet de loi pour proroger le pass sanitaire au-delà du 15 novembre est en cours d'élaboration et doit être présenté le 13 octobre en Conseil des ministres, Gabriel Attal a indiqué que le gouvernement allait "continuer à travailler sur une adaptation du pass sanitaire". 

"Le président de la République a passé commande pour que des critères d'adaptation puissent être définis. Ils tiendront compte évidemment du taux d'incidence dans les différents départements mais ils tiendront compte aussi du pourcentage de population vaccinée dans ces mêmes départements", a-t-il détaillé.

"Une réussite française"

Ces "bonnes nouvelles, nous les devons essentiellement à l'avancée considérable de la couverture vaccinale" a-t-il ajouté  soulignant que "nous avons franchi en fin de semaine dernière le cap des 50 millions de Français vaccinés"" et qualifiant la progression de la vaccination de "réussite française", même si "l'effort vaccinal n'est pas arrivé à son terme".

"La nette amélioration de la situation sanitaire se poursuit", a toutefois confirmé Gabriel Attal, précisant qu'en "une semaine, le nombre de cas quotidiens détectés a diminué de 30%" et que "tous les indicateurs sont en vert et la décrue se confirme jour après jours". Pour autant, "nous maintiendrons la prudence tant que le virus sera présent sur notre territoire".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage : l'enquête s'oriente vers l'armurière et l'assistant réalisateur du film

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

"The Voice" : en larmes, Jenifer annonce qu'on ne la reverra "probablement" plus dans l'émission

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.