La "combine" de certains cinémas pour éviter le pass sanitaire

La "combine" de certains cinémas pour éviter le pass sanitaire

EXCEPTION - Si, depuis ce mercredi 21 juillet, le pass sanitaire est exigé pour se rendre au cinéma, certains établissements ont mis en place des combines pour les spectateurs non-vaccinés. Voici quelques exemples.

À chaque loi, ses contournements. À partir de ce mercredi 21 juillet, le pass sanitaire devient obligatoire dans les lieux culturels (cinémas, musées…) accueillant plus de 50 personnes, mais certains cinémas ont déjà trouvé une alternative : abaisser leurs jauges pour rester accessibles à tous.

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

C'est ce qu'a mis en place Eric Tellène, le gérant de trois cinémas à Cavaillon dans le Vaucluse, comme le rapporte le Dauphiné Libéré. Il a instauré une jauge de 49 personnes dans ses trois établissements Femina, du Paradiso et de la Cigale, afin de ne pas être soumis à la mesure. Ainsi, les spectateurs pourront regarder un film sans être obligés de présenter un pass sanitaire.

Jauge à 49 personnes et multiplication des séances

"Il ne s’agit pas d’un engagement politique", a précisé le gérant auprès de France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. "Huit jours, c’est trop court, je ne peux pas concevoir qu’on oblige les gens à se faire vacciner en si peu de temps", poursuit celui qui ne veut pas perdre ses habitués alors que les cinémas rouvrent à peine après une année particulièrement éprouvante.

Et pour les blockbusters, comme Kaamelott-premier volet, Eric Tellène a déjà une autre astuce : multiplier les séances. 

Comme lui, plusieurs gérants de cinémas partout en France ont fait le même choix. Notamment les établissements de taille modeste qui, en temps normal, dépassent rarement les 50 spectateurs. Comme l'explique, le directeur du Sémaphore à Nîmes (Gard), "l'été, sauf grosse sortie, il n'y a, que rarement, plus de 50 personnes par salle."

C’est le cas aussi du Katorza et du Concorde à Nantes, du Beaulieu à Bouguenais, des Korrigans à Guingamp dans les Côtes-d'Armor ou encore du Palace à Château-Gontier-sur-Mayenne, qui précisent toutefois que les autres règles sanitaires comme le port du masque ou la distanciation restent de vigueur, comme le rapporte Ouest-France. Selon Le Parisien, c'est aussi le cas dans un établissement de Saint-Omer dans les Hauts-de-France, à la Flèche dans la Sarthe, à Plombières-les-Bains dans les Vosges. 

Lire aussi

Certains cinémas ont même décidé de faire les deux : des jauges limitées pour les non-vaccinés dans les petites salles et la présentation du pass sanitaire pour les films à succès dans la grande salle. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

EN DIRECT - Olivier Véran : "Le pass sanitaire, nous y mettrons fin à la minute où nous le pourrons"

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.