Covid-19 : l'épidémie accélère en Martinique, vives tensions face au retour des restrictions

Covid-19 : l'épidémie accélère en Martinique, vives tensions face au retour des restrictions

FOCUS - En Martinique, où le retour du couvre-feu cristallise une très vive opposition, l’épidémie de Covid 19 s’est encore accélérée cette semaine en Martinique et des patients pourraient être transférés vers la métropole.

À l'instar du nombre de cas de coronavirus, les manifestations contre les restrictions sanitaires se multiplient en Martinique. Dans cette île des Antilles françaises, le retour du couvre-feu à 21h en raison de l'aggravation de la situation épidémique cristallise de vives tentions. 

Toute l'info sur

Variant Delta : la France face à une quatrième vague

La ville de Fort-de-France a notamment été le théâtre d'affrontements deux nuits consécutives, dans la foulée d'un rassemblement organisé samedi par des anti-vaccins qui avait déjà dégénéré, a-t-on appris de sources policières. 

Violences et pillages à Fort-de-France

Sur la voie principale du quartier populaire des Terresainvilles, une maison en bois et trois véhicules ont notamment été ravagés par le feu, sans faire de victimes. Des pillages ont également eu lieu dans des enseignes de matériel informatique et dans un magasin de motos, dans des zones commerciales aux alentours de la ville. Les forces de l'ordre avaient arrêté sept personnes samedi soir lors de la précédente manifestation au centre de Fort-de-France. 

Le préfet de région Stanislas Cazelles a condamné ces violences en indiquant que "des enquêtes seront diligentées pour arrêter les présumés casseurs et sanctionner ces comportements inadmissibles". Serge Letchimy, le nouveau président du conseil exécutif de l'Assemblée de Martinique, a de son côté appelé "à l'apaisement et au dialogue", rappelant dans un communiqué que "la question de la vaccination est un enjeu collectif et individuel dans ce contexte de grave crise sanitaire que nous traversons. Les prises de positions pour des raisons personnelles et éthiques sont légitimes. Elles doivent être entendues et respectées dans leur diversité".

Le nombre de cas multiplié par deux en une semaine

A titre de repère, seuls 15,35% des personnes de plus de 12 ans en Martinique ont reçu une dose de vaccin. Dans le même temps, l’épidémie s’est encore accélérée cette semaine en Martinique avec 997 nouveaux cas recensés entre le 5 et le 11 juillet,  soit le double de la semaine précédente. Pour rappel, entre le 28 juin et le 4 juillet, le nombre de cas positifs au coronavirus en Martinique avait déjà été multiplié par quatre (410 cas positifs, contre 110 la semaine précédente). Selon l’Agence régionale de santé (ARS), on pourrait franchir ce mardi la barre des 700 cas positifs.

Lire aussi

"Avec l’augmentation des cas de covid, l’offre de soins au CHU de Martinique se dégrade", expliquent par ailleurs Benjamin Garel, directeur général du Centre hospitalier universitaire de la Martinique (CHUM), et François Roques, président de la Commission Médicale d’Établissement. Malgré l’apport de ressources extérieures, la direction du CHUM craint d’être vite débordée, et des interventions chirurgicales sont d’ores et déjà déprogrammées et certaines hospitalisations reportées.  Face à cette situation, "le transfert de patients Covid ou non Covid est envisagé vers la métropole", précise le communiqué. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : il y a désormais "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", affirme Olivier Véran

EN DIRECT - Covid-19 en France : le nombre de contaminations près de 50% plus haut que mardi dernier

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

L'huile essentielle de lavande considérée comme toxique ? L'inquiétude des producteurs dans la Drôme

Covid long : alors que la France est "en retard", le Royaume-Uni s'est emparé du problème

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.