Covid-19 : "La vaccination des enfants de moins de 12 ans n'est pas d'actualité", assure Blanquer

Covid-19 : "La vaccination des enfants de moins de 12 ans n'est pas d'actualité", assure Blanquer

MISE AU POINT - La vaccination des 12-17 ans qui a "été décidée il y a quelque temps à la lumière d'études scientifiques" reste "la doctrine de référence", et une extension aux plus jeunes n'est pas à l'ordre du jour, a affirmé le ministre de l'Éducation ce jeudi.

"Il est évidemment important d'avoir du recul sur ces questions". Soulignant que la vaccination des plus jeunes est "un sujet regardé à l'échelle mondiale", le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer, en déplacement ce jeudi à Chatenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, a indiqué que "la vaccination des enfants de moins de douze ans n'est pas d'actualité" à l'heure actuelle.

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"On est évidemment attentifs aux évolutions de ce que disent les autorités sanitaires", a-t-il toutefois précisé à deux semaines de la rentrée et à l'heure où le variant Delta, beaucoup plus contagieux que la souche initiale, pose la question d'une circulation du virus accrue et plus rapide chez les plus jeunes.

"L'objectif c'est d'avoir les plus de 12 ans vaccinés"

"C'est vraiment les 12-17 ans qui sont concernés", a-t-il poursuivi, précisant que ce "segment a été décidé il y a quelque temps à la lumière d'études scientifiques et donc, aujourd'hui, c'est vraiment ça notre doctrine de référence". Et d'insister : "Aujourd'hui, l'objectif, c’est d'avoir les plus de 12 ans qui soient vaccinés (contre le Covid-19) en France".

Plus de la moitié des adolescents français de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus cet été, ce qui devrait contribuer à maintenir les établissements scolaires ouverts, selon lui. "Les 12-17 ans ont pu beaucoup se vacciner pendant cet été, on a dépassé maintenant les 50% de 12-17 ans primo-vaccinés, on dépasse aussi les 30% de ceux qui ont eu deux (doses de) vaccins. C'est évidemment favorable à une année (scolaire) la plus normale possible", a indiqué Jean-Michel Blanquer.

"Des campagnes dès le mois de septembre pour les élèves"

La rentrée scolaire des élèves en France est prévue le jeudi 2 septembre. "Dans ce nouveau contexte caractérisé par la montée du variant indien et l'avancée de la vaccination", le  ministre annoncera dans les prochains jours le protocole sanitaire retenu pour les écoles, collèges et lycées, parmi quatre scénarios possibles, en fonction du degré de circulation du virus.

"Nous sommes organisés aussi pour des campagnes de vaccination dès le mois de septembre pour les élèves qui ne seraient pas vaccinés sur le mode de l'incitation puisque, je le rappelle, il n'y a évidemment pas de pass sanitaire pour aller à l'école", a souligné le ministre. 

Lire aussi

"L'école doit être la plus ouverte possible pour tous les enfants de France", a-t-il conclu. "C'est ce qui nous a guidés jusqu'à présent et c'est ce qui va nous guider l'année prochaine (2021-2022) aussi", a-t-il insisté, confirmant que "la rentrée aura lieu de manière normale pour tous les enfants". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : l'Afrique du Sud devrait rapidement passer les 10.000 contaminations quotidiennes

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

VIDÉO - "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Manche : quand les Anglais assistent, consternés, à l'arrivée de centaines de migrants sur leurs côtes

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.