Tensions en Guadeloupe : 200 policiers et gendarmes envoyés en renfort

Tensions en Guadeloupe : 200 policiers et gendarmes envoyés en renfort

CONTESTATION - Les routes de Guadeloupe sont parsemées de très nombreux points de blocages liés aux manifestations contre l'obligation vaccinale. La nuit dernière a été marquée par des scènes de violences qui ont conduit à l'envoi de renforts de membres des forces de l'ordre.

Après quatre jours de blocages de routes et de l'accès au CHU de Guadeloupe, parfois émaillés de violences par des manifestants anti-pass sanitaire et vaccin contre le Covid-19, le gouvernement hausse le ton vendredi en annonçant l'envoi de 200 policiers et gendarmes en renfort.

Ils seront sur place "dans les prochains jours", ont annoncé dans un communiqué commun les ministres des Outre-mer Sébastien Lecornu et de l'Intérieur Gérald Darmanin, en condamnant "avec la plus grande fermeté les violences qui se sont déroulées ces dernières heures en Guadeloupe".

Toute l'info sur

La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Lire aussi

La mobilisation lancée par un collectif d'organisations syndicales et citoyennes contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale des soignants contre le Covid-19 ne faiblit pas. Elle se double désormais de violences commises par des émeutiers, notamment la nuit. Quatre immeubles à Pointe-à-Pitre, qui compte de nombreuses habitations en bois, sont parties en fumée dans la nuit de jeudi à vendredi, ont indiqué les pompiers à l'AFP.

Devant le CHU, les seuls véhicules autorisés à entrer restent les ambulances. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.