Contre les "rassemblements statiques", des secteurs de Toulouse fermés pour une semaine

Contre les "rassemblements statiques", des secteurs de Toulouse fermés pour une semaine

ÉPIDÉMIE - La préfecture de Haute-Garonne et la mairie de Toulouse ont décidé de fermer au public plusieurs secteurs de la Ville rose à compter du dimanche 28 février après avoir constaté de "nombreux rassemblements statiques sans respect" des gestes barrières.

Les Toulousains ne pourront plus profiter du soleil près des berges de la Garonne dès le dimanche 28 février. En effet, la préfecture de Haute-Garonne et la municipalité ont décidé de fermer plusieurs secteurs  à compter de ce dimanche jusqu'au lundi 8 mars en raison des attroupements constatés ces derniers jours. Dans le détail, il s'agit des berges de la Garonne situées en contrebas de la place Saint-Pierre, du quai Saint-Pierre, du quai Lucien Lombard, du quai de la Daurade, du quai de Tounis et correspondant à la promenade Henri Martin, de la place de la Daurade, de la prairie des Filtres, ainsi que du quai de l'Exil Républicain Espagnol. Autant d'espaces proches de l'hypercentre de Toulouse, prisés par les habitants quand les jours embellissent.

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie

Une incidence de 261,2 pour 100.000 habitants

Une décision prise de concert par le préfet Etienne Guyot et le maire Jean-Luc Moudenc, alors que "de nombreux rassemblements statiques sans respect de la distanciation physique, ni port du masque" se sont formés dans ces secteurs-là ces derniers jours à la faveur de températures plus douces. "Pour se donner toutes les chances d’éviter un confinement territorialisé, il est indispensable de prendre des mesures plus fortes dès maintenant", souligne la préfecture dans un communiqué. Ainsi, la Haute-Garonne fait partie de ces 20 départements "sous surveillance" avec un taux d'incidence supérieur à 250, le seuil d'alerte maximum fixé par les autorités de santé. Dans le département, un taux d'incidence de 261,2 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants a été recensé sur les sept derniers jours.

Lire aussi

Plus tôt ce samedi, Jean Castex avait appelé les préfets des départements concernés "à prendre des mesures à caractère immédiat", dont le renforcement des contrôles des mesures en vigueur comme le couvre-feu à 18h et le "respect des directives relatives au télétravail", a indiqué Matignon à LCI. Car le beau temps ne favorise pas la distanciation physique et contribue même aux rassemblements denses de population dans les rues ou sur les quais. En début de semaine, la préfecture de police de Paris a notamment interdit la consommation d'alcool rue de Buci et place de la Contrescarpe, dans les 6e et 5e arrondissements de la capitale, après avoir remarqué des attroupements le week-end dernier.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter