Cas contacts, élèves vaccinés ou non, masques : ce qu'il faut savoir sur le protocole à la rentrée scolaire

Cas contacts, élèves vaccinés ou non, masques : ce qu'il faut savoir sur le protocole à la rentrée scolaire

RENTRÉE SCOLAIRE - Jean-Michel Blanquer a annoncé mercredi que seuls les collégiens et lycéens non vaccinés auront cours à distance dès le premier cas de Covid dans une classe à partir de septembre prochain. Le ministre de l'Éducation a dévoilé le protocole scolaire pour cette rentrée, avec un nouveau code couleur.

Une énième incitation du gouvernement à aller se faire vacciner. Le Ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a indiqué ce mercredi que seuls les collégiens et lycéens non vaccinés devront suivre les cours à distance si un cas de Covid-19  était détecté dans leur classe à partir de la rentrée. Les élèves vaccinés, eux, pourront continuer d'assister au cours en présentiel. Dans l'enseignement secondaire, "ce seront les élèves non-vaccinés qui seront évincés, mais pas les élèves vaccinés", a-t-il affirmé.

Le ministre de l'Éducation, qui a dévoilé le nouveau protocole sanitaire de la rentrée sur le site du ministère, a précisé par ailleurs que les classes d'écoles primaires, où 600.000 tests salivaires par semaine seront effectués, fermeraient, elles, dès le premier cas positif. "Nous maintenons la règle de cette année", a-t-il précisé. 

Objectif ? "Maintenir les écoles ouvertes, tout en assurant la protection de tous, un enjeu si essentiel", a-t-il ensuite tweeté, avant la publication détaillée du nouveau protocole. Le ministre a ainsi annoncé la mise en place de "quatre scénarios en fonction de quatre degrés de circulation du virus."

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

En quoi consiste ces 4 scénarios ?

Comme l'illustre le tableau ci-dessous, "dans le scénario le plus léger (niveau 1, en vert, ndlr) vous n'avez plus de masque à l'école primaire", a-t-il expliqué. Mais "je crains que ce ne soit pas ce scénario-là à la rentrée", a précisé le ministre.

Dans le second scénario, en jaune, les élèves devront en effet remettre leur masque en intérieur dès l'école élémentaire. Mais les cours seront maintenus en présentiel pour l'ensemble des niveaux jusqu'en terminale. 

À partir du troisième scénario, en orange, le port du masque obligatoire sera étendu en extérieur. Et les cours deviendront hybrides, tantôt en présentiel, tantôt à distance, à partir du lycée, en fonction du contexte local. 

Enfin, si le dernier niveau, en rouge, advenait, le port du masque obligatoire en intérieur et en extérieur serait bien entendu de rigueur, mais les collèges et les lycées devraient aussi imposer une jauge de 50% dans les classes. Les activités sportives en intérieur seront par ailleurs interdites, seules celles en extérieur se poursuivront à deux mètres de distance.

Pour l'ensemble de ces scénarios, les mesures sanitaires habituelles, d'aération et de lavage de mains, seront à appliquer, les brassages limités et les écoles primaires fermées dès le premier cas Covid dans une classe, comme c'était le cas au cours de l'année écoulée. Quant aux collégiens et lycéens cas contact ou positifs, ils seront évincés de l'établissement, sauf ceux vaccinés, comme l'a annoncé Jean-Michel Blanquer.

Profs : pas de vaccin obligatoire, pour l'instant

Le ministre de l'Éducation a toutefois confirmé qu'il n'y aurait pas de pass sanitaire pour entrer à l'école, ni de vaccination obligatoire - du moins pour l'instant - pour les enseignants. "A ce stade, ça ne nous paraît pas indispensable", a-t-il indiqué. "Le pourcentage de professeurs se vaccinant est très important, je pense que ça a dépassé les 80%."

Mais, "il faut que ce chiffre aille le plus possible vers 100% pour que nous ne devions pas aller vers l'obligation vaccinale, c'est le dernier recours. Si le pourcentage est trop faible de professeurs vaccinés, on devrait aller vers cela", alerte le ministre.

Lire aussi

Ainsi pour tendre vers un taux de vaccination maximal des élèves, avec autorisation parentale, mais aussi des professeurs et du personnel scolaire, "6.000 à 7.000 centres de vaccination" seront déployés à partir de la rentrée "dedans ou à côté" des établissements scolaires. "Tout sera prêt pour la rentrée", a terminé le ministre de l'Éducation. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : confinement prolongé jusqu'au 4 octobre en Nouvelle-Calédonie

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Covid-19 : bientôt un allègement des restrictions en France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.