Un "isolement de sept jours" envisagé pour les Français skiant à l’étranger

Les stations de ski françaises seront toutes fermées à 17 heures ce dimanche.

PRÉCISIONS – Le gouvernement envisage une période d'isolement de sept jours pour les Français partis skier à l'étranger à Noël, avec des contrôles aléatoires aux frontières de l'Espagne et de la Suisse, selon Jean Castex.

Pour empêcher les Français d’aller skier ailleurs alors que les remontées mécaniques seront fermées en France, Emmanuel Macron a annoncé mardi 1er décembre que le gouvernement envisageait la mise en place de "mesures dissuasives et restrictives". Elles devront prendre la forme de "contrôles aléatoires à la frontière" effectués par les préfets des départements limitrophes, a précisé Jean Castex ce mercredi matin sur BFM, et auront pour effet l'obligation de subir un test et une quarantaine. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières infos sur l'épidémie et les mesures sanitaires

Concrètement, en cas de contrôle en revenant sur le territoire, "vous serez placés et subirez un isolement de sept jours", a ajouté le Premier ministre, qui semble donc avoir écarté la possibilité d’une sanction financière, comme c’est le cas pour le non-respect du port du masque ou du confinement par exemple.  "La messe n’est peut-être pas complètement dite mais si elle l’était", a-t-il poursuivi, "les mesures dissuasives consisteront à empêcher les Français de se contaminer dans les stations". 

Nous préférions une harmonisation européenne- Jean Castex, Premier ministre

"La conclusion à en tirer, c'est que je ne vais pas en Suisse" pour profiter des stations ouvertes, a ajouté Jean Castex. Des mesures qui devraient être placées sous l'égide des préfets et qui ne concerneront pas les travailleurs transfrontaliers, a précisé Matignon à l'AFP. "Nous préférions une harmonisation européenne", a déploré Jean Castex. En effet, la France, l’Allemagne ou encore l’Italie souhaitaient que les dirigeants européens décident d’une seule voix de fermer leurs stations, mais ce n’est pas le chemin que semblent emprunter les Espagnols et les Suisses qui devraient accueillir des skieurs pour les fêtes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter