Variant sud-africain du virus : une vaste campagne de dépistage lancée en Ile-de-France

Variant sud-africain du virus : une vaste campagne de dépistage lancée en Ile-de-France

DÉPISTAGE - Cinq établissements scolaires d'Ile-de-France font l'objet d'une campagne de dépistage après la découverte d'un cas de contamination par le variant sud-africain du virus chez une personne dans le Val-de-Marne.

Une course contre-la-montre lancée en Ile-de-France pour traquer le variant sud-africain du Covid-19. Cinq établissements scolaires de Colombes (Hauts-de-Seine), Maison-Alfort, Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), Fleury-Mérogis (Essonne) et du 19e arrondissement de Paris font l'objet d'investigations pour tenter d'identifier de possibles contaminations à ce variant, a indiqué samedi l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France. 

Ces investigations font suite à la découverte d'un cas, détecté chez une personne revenant d'un voyage au Mozambique et résidant dans le Val-de-Marne. "Toutes les mesures d'isolement et d'identification des personnes contacts ont été mises en oeuvre", a précisé l'ARS. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Recherche de cas contacts

Pour l'heure, des cas contacts ont été testés positifs mais le séquençage était en cours pour savoir s'il s'agissait, pour eux, du variant sud-africain. 

Les établissements scolaires concernés ont été fréquentés par une personne en lien avec la personne testée positive. L'ARS, en lien avec l'AP-HP, les préfectures et les mairies concernées, a mis en place, à destination des professionnels, des élèves et des familles, une équipe mobile déployée dans ces établissements dès vendredi après-midi afin de procéder aux tests RT-PCR, précise l'Agence.

En outre, des centres de dépistage dédiés ont ouvert leurs portes samedi dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et l'Essonne. Ils seront ouverts à tous les habitants, mais la priorité va aux enfants de ces établissements et à leurs familles. 

Lire aussi

Les tests PCR doivent être envoyés au séquençage s’ils sont positifs, afin de décrypter le génome du SARS-COv-2 et repérer éventuellement la variante, indique l'ARS. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : "gagner du temps" avant de reconfiner, une stratégie risquée

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Les données médicales de 500.000 Français dérobées et diffusées sur internet

Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

EN DIRECT - Covid-19 : le match France-Ecosse maintenu dimanche, malgré plusieurs cas positifs chez les Bleus

Lire et commenter