Centres de vaccination : l'Île-de-France va réduire la voilure d'un quart pendant l'été

Comme à Saint-Quentin-en-Yvelines, les centres de vaccination peinent à attirer les foules ces derniers jours.

BREAK - Près d'un quart des centres de vaccination d'Île-de-France fermeront en juillet et août, a-t-on appris mardi auprès de l'agence régionale de santé (ARS).

A l'approche des grands départs en vacances, toutes les ARS ont reçu pour consigne de préparer leur "plan de continuité d'activité" en matière de dépistage et de vaccination contre le Covid-19. En Ile-de-France, par exemple, près d'un quart des centres de vaccination fermeront en juillet et août, a-t-on appris mardi auprès de l'agence régionale de santé (ARS) qui prévoit de multiplier les "opérations spéciales"

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Entre le 5 juillet et le 29 août, l'offre vaccinale devrait toutefois "être maintenue à hauteur de 82% des capacités d'injections et de 77% du nombre de centres". Comment ? Grâce au concours des maires et des préfets, pour anticiper la demande estivale et garantir une offre suffisante, en tenant compte des congés des soignants et de la volonté de certains élus de récupérer les locaux mis à disposition. 

Pas le même ajustement dans tous les départements

L'ajustement ne sera toutefois pas le même dans tous les départements franciliens. Ainsi, "en Seine-Saint-Denis 100% des centres devraient rester ouverts pendant l'été", la proportion allant décroissant dans le Val-de-Marne et le Val-d'Oise (85%), en Seine-et-Marne (74%), dans l'Essonne (73%), à Paris (70%), dans les Hauts-de-Seine (62%) et enfin dans les Yvelines (42%).

En parallèle, la démarche "d'aller-vers" va se poursuivre via des opérations ciblant des "espaces très fréquentés" comme la Canopée des Halles au cœur de la capitale, mais aussi des "populations particulières" (étudiants, femmes enceintes, chauffeurs-livreurs), ou encore des "publics précaires" (travailleurs migrants, bidonvilles).

Lire aussi

Même chose côté dépistage, avec des "actions spécifiques" prévues "sur des aires d'autoroute" et l'utilisation de 315.000 autotests dans des "secteurs à risque" comme les hôtels, campings ou bases de loisirs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : le pass sanitaire maintenu pour l'instant dans tous les départements

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Emmanuel Macron va s'expliquer avec Joe Biden cet après-midi

VIDÉO - "Bien sûr que j'ai peur" : au cœur de La Palma, sous la menace de coulées de lave destructrices

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.