L'étrange cas d'une nonagénaire contaminée par deux variants en même temps

INÉDIT - Des chercheurs belges ont révélé qu’une patiente de 90 ans est décédée en mars dernier après avoir été simultanément infectée par deux variants différents, l’Alpha et le Beta. Ce cas pourrait ne pas être isolé.

Le phénomène serait sous doute “sous-estimé” : des chercheurs belges ont fait état dimanche du cas inédit d'une nonagénaire décédée en mars du Covid-19, après avoir été infectée simultanément par deux variants distincts, le britannique Alpha et le sud-africain Beta. "C'est l'un des premiers cas documentés de co-infection avec deux variants préoccupants du SARS-CoV-2", a indiqué la biologiste moléculaire Anne Vankeerberghen, auteure de l'étude, citée dans un communiqué du Congrès européen de microbiologie clinique et maladies infectieuses (ECCMID).

Cette femme de 90 ans, sans antécédents médicaux particuliers et non vaccinée, avait été admise le 3 mars dernier dans un hôpital de la ville belge d'Aalst après une série de chutes. Testée positive au Covid-19 à son arrivée, la nonagénaire présentait initialement "un bon niveau de saturation en oxygène et pas de signaux de détresse respiratoire", selon l'ECCMID. Mais elle a "rapidement développé des symptômes respiratoires aggravés et est décédée cinq jours plus tard", relate le communiqué.

Lors de tests approfondis et grâce au séquençage, l'hôpital a découvert qu'elle avait été infectée avec les souches Alpha et Beta du virus SARS-CoV-2, à l'origine du Covid-19.

Pas de lien avéré pour le moment entre la co-infection et la rapidité du décès

"Les deux variants circulaient en Belgique à l'époque, il est donc probable que la dame a été co-infectée par deux personnes différentes. Malheureusement, nous ne savons pas comment elle a été contaminée", a poursuivi la docteure Vankeerberghen. Pour autant, il est encore difficile de dire s’il existe un lien entre cette “co-infection” et “la rapide détérioration de l'état de la patiente”, selon la biologiste de l'hôpital OLV d'Aalst.

À ce jour, "il n'y a pas eu d'autres cas publiés" similaires, note la chercheuse Vankeerberghen, qui juge "crucial" de davantage séquencer et étudier un phénomène "probablement sous-estimé". Deux cas de personnes infectées par deux variants différents présents au Brésil ont été signalés en janvier dans une étude, qui n'a "pas encore publiée par un journal scientifique", selon l'ECCMID.

Lire aussi

Le Congrès européen a rappelé que le variant Alpha a été signalé à l'Organisation mondiale de la santé le 14 décembre 2020 et le variant Beta, le 18 décembre. Ils se sont propagés dans respectivement une cinquantaine et une quarantaine de pays. Un troisième variant venu d'Inde, le variant Delta, circule également dans le monde depuis avril. En France, il est désormais responsable de plus de la moitié des contaminations.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.