Ski : le pass sanitaire pour les remontées mécaniques "à l'étude"

Le pass sanitaire sera payant à partir du 15 octobre. Les tests PCR et antigéniques ne seront plus remboursés. Les autotests quant à eux seront refusés.

TOURISME - La présentation du pass sanitaire pour accéder aux remontées mécaniques cet hiver à la montagne est sur la table, a avancé le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne.

Faudra-t-il montrer patte blanche pour utiliser les remontées mécaniques pendant les vacances d'hiver ? C'est ce que suggère le secrétaire d'État chargé du Tourisme ce mardi 19 octobre. Invité de Sud Radio, Jean-Baptiste Lemoyne a expliqué que l'obligation du pass sanitaire pour accéder aux installations était "une réflexion en cours", assurant qu'une "réponse" serait apportée "prochainement" par le gouvernement.

Toute l'info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Les stations "dans le droit commun"

À ce jour, les remontées mécaniques, fermées toute la saison dernière, ne sont pas concernées par le pass sanitaire. Mais les stations déjà ouvertes comme Tignes, dans les Alpes, "sont dans le droit commun, c’est-à-dire que si vous allez dans un restaurant dans une station, on vous demandera votre pass sanitaire, si vous allez en boîte de nuit on vous demandera le pass sanitaire", a argumenté le secrétaire d'État. 

En effet, les établissements de montagne n'échappent pas aux règles consistant à faire de la présentation du pass une condition d'entrée dans ces lieux accueillant du public.

Lire aussi

Pour justifier l'adoption d'une telle mesure, Jean-Baptiste Lemoyne a évoqué le tourisme étranger, et notamment britannique qui serait friand des stations de ski françaises : "On voit qu'en Grande-Bretagne le taux d'incidence et le nombre de cas est très élevé, entre 40.000 et 50.000 cas par jour et en France on voit une légère hausse du taux d'incidence", dit-il. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : Olaf Scholz, le futur chancelier allemand, favorable à la vaccination obligatoire

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.