Rappel de vaccination anti-Covid : la France dépasse la barre des 4 millions de doses injectées

Rappel de vaccination anti-Covid : la France dépasse la barre des 4 millions de doses injectées

TROISIÈME DOSE - Depuis l'allocution d'Emmanuel Macron et l'annonce de la prolongation du pass sanitaire conditionnée à une troisième dose de vaccin pour les plus de 65 ans, le nombre de créneaux réservés pour recevoir le rappel a bondi, a annoncé vendredi Gabriel Attal.

L'allocution d'Emmanuel Macron de mardi aura donné un coup de fouet à la campagne de rappel, dopée par des records de prises de rendez-vous, s'est réjoui vendredi 11 novembre le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. La France a dépassé la barre des 4 millions de doses de rappel injectées pour un public éligible de 7,7 millions de personnes, a-t-il indiqué lors d'un déplacement dans une pharmacie à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

"Depuis mardi, la campagne de rappel a passé deux ou trois vitesses supérieures", s'est-il félicité. Le chef de l'État avait annoncé mardi soir que le maintien du pass sanitaire pour les plus de 65 ans serait conditionné, à partir du 15 décembre, à l'injection d'une dose de rappel, dont pourront par ailleurs bénéficier les plus de 50 ans à partir de début décembre. 

La prise de rendez-vous sur le site Doctolib a triplé par rapport à la semaine passée

Depuis, "620.000 prises de rendez-vous ont eu lieu sur Doctolib, c'est trois fois plus que sur la semaine précédente" et "il y a eu un nombre record d'injections de doses de rappel au lendemain de l'intervention du président de la République", a souligné Gabriel Attal. 

Au 4 novembre, avant l'allocution présidentielle, près de 45% des 7,7 millions de personnes répondant aux critères d'éligibilité avaient reçu une dose de rappel, soit 3,3 millions de personnes, selon les dernières données du ministère de la Santé. Vendredi dernier, lors de son déplacement au CHU de Montpellier, le Premier ministre Jean Castex avait quant à lui indiqué que 3,1 millions de personnes étaient triplement vaccinés contre le Covid. En tout, ce serait donc 700.000 à 900.000 personnes qui auraient reçu une dose de rappel depuis la fin de la semaine passée.

Débutée le 1er septembre, la campagne de rappel vise d'abord les publics les plus fragiles, comme les résidents d'Ehpad et autres personnes de plus de 65 ans, ainsi que les personnes avec comorbidités ou très immunodéprimées, qui doivent recevoir une dose de vaccin supplémentaire six mois minimum après leur vaccination complète.

Lire aussi

Face à une épidémie qui "reprend fort et partout" en Europe, la France entre "dans une période à risques", a tout de même averti Gabriel Attal, notant que "l'ensemble du territoire passe du vert à l'orange et par endroits même au rouge". Mais "il n'y a pas de fatalité à ce que cette cinquième vague qui commence peut-être emporte l'hôpital", a-t-il estimé, et ce grâce à la vaccination, "un bouclier immunitaire très solide".

"La cinquième vague sera celle des non-vaccinés et des personnes fragiles non rappelées, a-t-il mis en garde. Chaque injection éloigne un patient de l'hôpital et nous rapproche collectivement d'un hiver serein." Dans son allocution, Emmanuel Macron avait quant à lui de nouveau exhorté mardi les quelque 6 millions de Français "qui n'ont reçu aucune dose" à se faire vacciner, au nom de "l'esprit de responsabilité".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'insuffisance de la vaccination et du dépistage est un "cocktail toxique", selon l'OMS

"Un provocateur à la Donald Trump" : la candidature d'Eric Zemmour vue par la presse anglo-saxonne

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.