Crue à Paris : "On n'a jamais vu ça… Le pire, c'est que ça continue de monter!"

SOCIÉTÉ

REPORTAGE – Le niveau de la Seine a atteint ce jeudi 5,13 mètres et pourrait atteindre les 5,90 mètres vendredi. Ce phénomène rare a attiré des centaines de personnes sur les quais venus prendre des photos et constater les faits.

Il est rare de ne voir circuler sur la Seine que les bateaux de la Brigade fluviale de la Préfecture de Police de Paris et ceux de la Brigade des Sapeurs Pompiers. C'était le cas ce jeudi 2 juin où le niveau de la Seine a atteint en fin de journée les 5,13 mètres. Loin des 8,62 mètres de la crue de 1910, certes, mais de quoi impressionner aussi bien les touristes que les Parisiens venus en nombre assister à la montée des eaux depuis les quais de Seine.

Alain et Michèle ont fait le déplacement "exprès" depuis le Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis). "A la télé, c'est pas pareil, affirme le couple posé sur le pont Louis Philippe (4e). Ici, on se rend bien compte de l'ampleur de la chose". Comme eux, la plupart des spectateurs ont voulu constater la hausse du niveau de la Seine "par curiosité".

EN SAVOIR + >>  Inondations à Paris : la Seine placée en vigilance orange, le Louvre et le musée d'Orsay vont fermer

Le courant emporte tout

William qui habite le quartier des Halles n'en revient pas. "Je sais qu'il y a eu pire il y a des années, mais c'est vraiment surprenant, dit-il. Moi personnellement je ne risque rien, j'habite aux 7e étage, mais je comprends que certains s'inquiètent. On est loin de ce qu'il se passe dans Le Loiret, en Seine-et-Marne ou dans l'Essonne, mais quand même".

En remontant la Seine vers la tour Eiffel, le "spectacle" est étonnant. Sous les ponts, le courant emporte tout. Troncs d'arbre, bouteilles en plastique, ballons d'enfants, tonneaux et même morceau d'escaliers, les objets les plus improbables passent sous les ponts de Paris. "On n'a jamais vu ça… Le pire c'est que ça continue de monter. Je l'ai vu de mes propres yeux, j'ai constaté les niveaux", commente Alfred, ouvrier.

Les terrasses des cafés dévastées

Plusieurs voitures, deux-roues et vélos garés sur les quais se sont retrouvés sous l'eau. Pareil pour de nombreuses terrasses de cafés comme celle des Nautes, quai des Célestins (4e). Situé sous le pont Alexandre III (7e), le Faust, " brasserie avec terrasse sur les berges et boîte de nuit en sous-sol à tendance house et techno", est totalement inondé.

Au niveau du port du Gros-Caillou, la plupart des aménagements de la Ville de Paris sur les voies sur berge piétonnes n'ont pas résisté. Jeudi après-midi, plusieurs agents de la Ville de Paris tentaient de sauver certains mobiliers mais les dégâts, ici comme ailleurs risque d'être conséquents.

"Je n'ai pas hâte d'être demain"

Sophie, qui vit que les quais de Seine et qui a scruté les prévisions météo, redoute le réveil vendredi. "Ils annoncent de la pluie jusqu'à samedi. Je n'ai pas hâte d'être demain! Si ça continue de monter, ce sera catastrophique. Certains bateaux amarrés touchent presque les ponts. Le square du Vert-Galant sous le pont-Neuf est immergé. Et on dirait que l'île Aux Cygnes devant la maison de la Radio va disparaître".

Ce propriétaire d'une péniche préfère rester optimiste. "On ne peut rien faire contre la pluie. Alors, il faut attendre que ça passe et tenter de trouver des solutions aux problèmes. Nous, c'est les barques, les bottes, et les pieds dans l'eau…" dit-il avec le sourire.

A LIRE AUSSI 
>
Inondations : 12 départements placés en alerte orange, la Seine-et-Marne en rouge
>>  Focus sur Vigicrues, le dispositif qui surveille les risques d'inondations

Lire et commenter