Crue à Rouen : les pénibles nuits du propriétaire d'une péniche menacée par les eaux

Crue à Rouen : les pénibles nuits du propriétaire d'une péniche menacée par les eaux

GALÈRE - A Rouen, la Seine a largement débordé à cause de la crue et de la marée haute. Un père de famille habitant sur une péniche explique à LCI que son bateau risque de passer par-dessus des pieux auxquels elle est amarrée s'il ne retend pas régulièrement les amarres.

Il a passé "une nuit compliquée". Patrick Reulet vit avec femme et enfants sur sa péniche à Rouen. Les effets conjugués de la crue et de la marée haute l'obligent à retendre les amarres régulièrement pour éviter que son habitation flottante de 38 mètres ne vienne cogner sur les pieux auxquels elle est attachée par des câbles. Son département, la Seine-Maritime, a été en effet placé jeudi 1er février 2018 en vigilance orange aux inondations, en raison de débordements du fleuve et en vigilance jaune pour risque d'orages et de vents violents. 

Lire aussi

"J'ai dû rehausser les pieux car le risque que la péniche monte dessus est amplifié par le vent et les vagues. Cette nuit, j'ai eu quelques craintes. J'ai mis mon réveil pour aller vérifier que tout allait bien et notamment m'assurer qu'il n'y avait pas d'eau dans l'armoire électrique à laquelle nous sommes branchés", explique-t-il à LCI. Jusqu'ici, pas de catastrophe à signaler mais les opérations sont pénibles.  

Il nous faut des cuissardes, les bottes ne suffisent plus- Patrick Reulet, habitant sur une péniche à Rouen.

"Les bottes ne suffisent plus, nous devons désormais enfiler des cuissardes pour accéder aux passerelles, totalement recouvertes d'eau sur un tiers de leurs longueur. Tout le quai est inondé, il n'y a pas une voiture, mais les détritus jetés n'importe-où - à commencer par les bouteilles vides - s'accumulent car ils sont drainés par le fleuve", déplore-t-il.

La situation n'est cependant pas exceptionnelle pour lui, qui vit là depuis plus de vingt ans, comme pour la dizaine de péniches voisines. Il y a un mois, les quais avaient déjà été submergés au moment du passage de la tempête Eleanor. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise ce week-end : où va-t-elle retomber sur Terre ?

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Pour Macron, "la priorité, ce ne se sont pas les brevets mais la production de vaccins"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.