Crues, inondations : comment venir en aide aux sinistrés

SOCIÉTÉ

COUP DE MAIN - Alors que de nombreuses villes, comme Paris, sont toujours ce vendredi sous les eaux, la solidarité s'organise. De nombreuses initiatives ont vu le jour pour venir en aide aux sinistrés des inondations. Tour d'horizon.

Alors que des pluies torrentielles se sont abattues sur plusieurs départements de France, provoquant des évacuations, des crues et des inondations, et que Paris craint toujours la montée de la Seine, des initiatives officielles comme spontanées fleurissent pour apporter soutien et aide aux nombreux sinistrés.

A LIRE AUSSI >> Crue de la Seine : suivez l'évolution de la situation en direct 

 Les associations appellent aux dons

• Le Secours populaire de Seine-et-Marne, l'un des départements les plus touchés par des inondations historiques, a créé  un fonds d'urgence afin de collecter de l'argent qui permettra d'aider les nombreux sinistrés. Si les bénévoles de l'association apportent déjà une aide matérielle aux villes inondées, comme des distribution de plaids, de bottes, de vêtements, ou de boissons, "après l'urgence, il sera nécessaire de soutenir les personnes sinistrées pour les aider à se reconstruire", précise le Secours populaire.

• Dans le Loiret, l'entrepôt logistique de l'Agence du don en nature (ADN) a été totalement inondé. L'association annonce des pertes colossales : 271 palettes détruites représentant 300.000 produits d'une de plus de 1,5 million d'euros. L'Agence lance un appel aux dons auprès des entreprises de la distribution pour tenter de reconstituer les stocks perdus. Et appelle à la solidarité du grand public. L'année dernière, l'ADN a redistribué 27 millions d'euros de produits de première nécessité.

 Des pages Facebook pour les sinistrés

Plusieurs pages Facebook très actives ont vu le jour ces dernières heures, appelant à la mobilisation localement, alors que de nombreuses villes sont toujours sous les eaux.

La page "Aide aux sinistrés des eaux en Loir-et-Cher"  poste plusieurs fois par jour des annonces spécifiques destinées à accueillir des familles ou organiser des récoltes de dons ou d'objets de premières nécessités, comme des vêtements, des produits d'hygiène ou pour bébé. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les membres du groupe ont ainsi publié cette annonce : "A la demande de la Mairie de Romorantin-Lanthenay, nous recherchons pour demain soir un hébergement pour environ 20 familles. Le gymnase est presque complet." Un peu plus tôt, un précédent appel avait été lancé afin de fournir des meubles à une famille dont la maison a été ravagée par les eaux. Une autre publication proposait hier aux personnes ayant la possibilité d'accueillir des sinistrés de se manifester.

Régulièrement, des habitants du département postent des messages de solidarité signalant leur disponibilité pour apporter leur aide. "Mon mari est moi sommes disponibles dimanche si besoin d'aide autour de Vernou-en-Sologne". Ou encore : "Bonsoir, nous sommes de Thoury, nous pouvons hébérger une petite famille, quatre personnes y compris un bébé, nous avons ce qu'il faut au cas où. Toutes mes pensées vont à vous." Des messages de détresse sont également envoyés : "Je suis de Romorantin, j'ai été inondée, j'ai 80 cm d'eau donc tout perdu, j'ai rien pu sauver". Dans la foulée, des internautes lui ont répondu : "De quoi avez-vous besoin?", "Dites-nous de quoi avez vous besoin".

A LIRE AUSSI >> Les images de Paris sous les eaux

• L'agglomération Grand Paris Sud, dans l'Essonne, a lancé elle aussi  une page Facebook  il y a quelques heures pour mettre en relation les sinistrés et les personnes souhaitant les aider. De nombreuses informations pratiques y sont recensées. "Bonjour, nous sommes deux adultes et proposons notre bénévolat pour toute aide qui serait utile". Ou encore : "Je peux proposer mes bras, du temps, une chambre, Des compétences informatiques pour la remise en fonction de vos équipements."

• Dans le Loiret, une page recense toutes les initiatives . Du côté d'Orléans, une autre page propose également de mettre en contact sinistrés et bénévoles qui proposent de les héberger.

► Des collectes organisées par les mairies

De nombreuses collectes ont été organisées par les mairies. A l'exemple de la ville de Saint-Michel-sur-Orge, en Essonne, qui a mis en place une collecte de vêtements, de produits d'hygiène ou encore de matériel de puériculture à destination des sinistrés de Longjumeau. La commune de Mennecy, dans le même département, a également lancé une collecte de vêtements. "Vous pouvez déposer vos dons en mairie aux heures d'ouverture habituelles", indique l'hôtel de ville.

► Des pages Facebook pour les professionnels

Un groupe Facebook,  MyLoireValley solidarité inondations , a également été créé pour venir en aide aux monuments et établissements touristiques du Val de Loire touchés par les intempéries.

A LIRE AUSSI 
>> Ce qu'il faut savoir pour vous faire rembourser
>>  Intempéries : c'est qui ce Zouave du pont de l'Alma, qui a de l'eau jusqu'aux hanches ?
>>  Crue de la Seine : vos plus belles photos de Paris sous les eaux

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter